Mode masculine

Le Printemps Un nouveau temple pour l’homme

Le Printemps inaugure son nouveau magasin entièrement consacré à l'univers masculin. Il met l’homme sur le devant de la scène en lui proposant, sur six niveaux et 11 000 m2, une offre de plus de deux cent cinquante marques dont une grande partie distribuée en exclusivité.

Si vous ne trouvez pas votre bonheur dans les 11 000 m2 du nouveau Printemps de l’Homme entièrement dédiés au shopping au masculin, c’est que vous avez oublié votre carte bancaire ou que vous n’êtes pas du tout inspiré.

Au cœur des six niveaux du nouveau Printemps de l’Homme qui a désormais son adresse sur le boulevard Haussmann, l’offre mode, accessoires et lifestyle ménage tradition et modernité, exclusivités et marques inédites avec des partis pris originaux, classiques ou casual. Pour séduire le consommateur, Le Printemps a imaginé une folie architecturale pilotée par pas moins de trois bureaux d’architectes différents, parmi lesquels Jean-Michel Wilmotte, le cabinet londonien d’architectes Universal Design Studio et le collectif Ciguë. Bois brut, mobilier épuré et une spectaculaire coupole verticale futuriste – elle s’inspire de celle d’origine du magasin principal – conçue par le cabinet de design Yabu Pushelberg viennent couronner ce nouveau lieu incontournable du shopping viril. Du sol du deuxième étage à la verrière du bâtiment, se dresse désormais cette intrigante voile architecturale. Les anciens ascenseurs ont été déplacés aux alentours pour créer un atrium central, comme une colonne vertébrale. Autre geste fort dans la nouvelle configuration, les grandes baies vitrées sur le boulevard jusqu’alors cachées, ouvrent désormais sur Paris, laissant entrer la lumière du jour, un détail qui change tout !

P

Le Printemps Espace Masculin

64 Boulevard Haussmann, 75009, Paris Tel : 01 42 82 50 00 www.printemps.com/homme
Voir l’itinéraire

Ce chantier pharaonique reflète la bonne dynamique de la mode masculine qui se développerait 1,5 fois plus rapidement que son alter ego féminin à l’échelle internationale. Et la consommation de vêtements pour homme aurait mieux résisté à la crise que la mode féminine. De ce fait, ce nouveau temple du shopping viril répond au mieux aux multiples facettes de l’homme du XXe siècle, qui achète non plus par besoin mais par envie, en lui proposant deux cent cinquante marques dont quatre-vingts nouvelles et 40 % en exclusivité. Celui qui craque autant pour les créations des maisons statutaires italiennes (Prada, Armani, Gucci…) que pour celles des griffes institutionnelles comme Dior, De Fursac, ou Saint Laurent, se laisse également tenter par des pièces osées de créateurs ultrapointus (J. W. Anderson, Undercover, Raf Simons…). Il les mélange au quotidien avec de jeunes marques françaises telles que Balibaris, Editions MR ou Ami. Cette nouvelle façon de se vêtir se reflète sur les cinq étages du Printemps de l’Homme où, en effet, rien n’a été oublié… pas même la chaussure, le sportswear ni le denim, basique indémodable qui déploie ses nuances indigo en accueillant en exclusivité Acne Studios, Momotaro, Naked & Famous, Japan Blue, Nudie Jeans ou Levi’s avec deux concepts exclusifs en grand magasin : la customisation et le sur-mesure baptisé Lot N°1. Et pour ceux que le choix d’une chemise ou d’un pantalon à la coupe parfaite relève d’un casse-tête insurmontable, le grand magasin a imaginé deux corners autour de ces deux basiques. L’œil aiguisé des conseillers saura à coup sûr choisir la liquette qui oscille entre tendance et tradition ou un pantalon formel ou plus décontracté au tombé impeccable. Pour fêter l’inauguration de ce nouveau lieu, Le Printemps a demandé à de nombreuses marques qu’il référence  comme Givenchy, Lacoste, Church’s ou Le Slip Français d’imaginer cent cinquante pièces exclusives. Puis, comme il n’ y a pas que la mode dans la vie, des concept stores offrant lignes de déco, bougies, lampes, pièces de design et magazines ont été installés en partenariat avec le magazine The Good Life ou le blog Bonne Gueule. Côté services, Le Printemps n’oublie pas ses chers VIC (Very Important Client), leur offrant la possibilité de se faire assister par des personal shoppers (ces stylistes privés intégrés) qui officient désormais à temps plein. Les salons VIP bénéficient d’une entrée directe sur la rue de Provence pour plus de confidentialité. Certaines cabines luxueusement agencées sont dotées d’une salle de bains high tech ! Pour le choix et l’achat d’un nouveau costume, ces clients privilégiés peuvent s’appuyer sur le savoir faire de la maison Lanvin qui propose un service sur-mesure sur rendez-vous. Enfin et pour la première fois dans un grand magasin parisien, L’Atelier du Cintre réalise le cintre parfait qui intègrera parfaitement le dressing du client. Sans oublier des boîtes de rangement, des valets ou des embauchoirs qui équiperont son armoire.

Mais les travaux du grand magasin ne sont pas finis ! Les espaces de l’ancien Printemps de l’Homme fraîchement libérés entrent en rénovation afin d’accueillir la mode enfantine et la maison ainsi que la beauté au rez-de-chaussée et au sous-sol d’ici le mois de juillet prochain.

adresse-shopping-luxe-paris-homme-meilleur-endroit-9e-printemps-haussmann-merchandising
adresse-shopping-luxe-dior-paris-homme-meilleur-endroit-9e-printemps-haussmann
Trois questions à Paolo de Cesare, président du groupe Printemps.

Qu’est-ce qui vous a poussé à repenser Le Printemps de l’Homme ?

Depuis plus de 150 ans, notre magasin accompagne les grandes évolutions de l’homme dans son rapport avec la mode. Ainsi, quelques années après sa création, Le Printemps proposait un “rayon” masculin qui, très rapidement, investit plusieurs étages. Dès 1930, il créa, grâce à une nouvelle méthode de fabrication, la première marque masculine de prêt-à-porter : Brummell. Aujourd’hui, le prêt-à-porter masculin ne représente pas moins de 45 % des ventes mode du Printemps Haussmann, ce qui démontre la dynamique et le potentiel de ce marché en pleine mutation, porté par des hommes qui revendiquent un intérêt marqué pour les tendances et un goût certain de l’expérimentation. À ce titre et en tant que prescripteur de mode, nous nous devions de créer un concept nouveau : un magasin qui soit entièrement dédié aux hommes et qui leur offre une expérience unique.

Quels sont désormais les atouts du nouveau Printemps de l’Homme par rapport à ses homologues parisiens ?

S’il a été imaginé comme le grand magasin de demain, il doit avant tout offrir la même magie que celle qu’il offrait à sa création en 1865 à savoir surprendre et faire vivre une expérience unique. Nous nous appuyons sur un lieu que nous avons souhaité spectaculaire avec notamment un atrium central de 30 mètres de haut et des étages ouverts sur Paris, sur la lumière du jour. Ensuite, sur des concepts exclusifs avec un travail drastique sur la sélection des marques et produits. Nous accueillons ainsi plus de 30 % de nouvelles marques et autant de marques exclusives. Et enfin sur les services premium comme le “personal shopping”, la création de vêtements sur-mesure ou tout simplement de l’accueil par un personnel de vente qualifié. Le service, omniprésent au fil des étages, est un élément-clé de l’expérience qu’offre Le Printemps.

Quel sera le futur pour Le Printemps Haussmann ?

Cette année, nous allons ouvrir 20 000 m² (soit près de la moitié de la surface générale du bâtiment) totalement repensés et réinventés. Le nouveau Printemps de l’Homme, première étape de cette métamorphose, sera suivi dans les prochains mois par les ouvertures du Printemps de la Maison puis du Printemps de la Beauté qui bénéficieront eux aussi d’une architecture signée par de grands noms, d’une offre différenciant et de services inédits qui feront du Printemps un des plus beaux grands magasins du monde.

adresse-shopping-luxe-paris-homme-meilleur-endroit-9e-printemps-haussmann-ceo-paolo-de-cesare
Par Fabrice Léonard. Photos : Romain Ricard et Manuel Bougot - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale