Evénement

Des fêtes royales dans les châteaux

Le Versailles Festival royal, forcément !

Comme chaque année, le programme du Versailles Festival est des plus copieux. En intérieur se succèdent des opéras, des concerts de musiques baroque et classique qui sont donnés par de grands artistes tels que Reinhard Goebel, Magdalena Kožená, Sébastien Daucé, Jean-Christophe Spinosi, Hervé Niquet, Julie Fuchs… (18 mai au 7 juillet). Ce à quoi s’ajoutent Le Bourgeois gentilhomme, comédie-ballet de Molière donnée par la Compagnie Jérôme Deschamps et les solistes et l’Académie des Musiciens du Louvre (19 au 23 juin), un spectacle du Ballet de l’Opéra National de Perm (27 au 30 juin), ainsi que les animations regroupant musique, danse et visite de La Sérénade royale de la Galerie des glaces (15 juin au 21 septembre) et de la soirée costumée “Fêtes galantes” (27 mai).

Dans le parc, on profite de la balade Les Jardins musicaux (jusqu’au 29 octobre), des féeriques Grandes eaux musicales (jusqu’au 27 octobre), lesquelles, quand elles se font nocturnes, se concluent par un feu d’artifice (15 juin au 21 septembre). Changement de style de musique sur les terrasses du château, où se déroule une soirée Versailles électro animée par des DJ, sous l’égide du label Ed Banger (8 juin). À l’Orangerie, vous attend pour sa part le Grand bal masqué conçu par Hakim Ghorab, avec la complicité du DJ Michaël Canitrot (22 juin), site dont les jardins sont mis à profit pour la présentation du spectacle pyrotechnique du Groupe F, Marie-Antoinette – Le Destin d’une reine, dont le narrateur est Stéphane Bern (4, 5, 11, 12 juillet).

Enfin, ne manquez pas la nouvelle exposition d’art contemporain proposée par le château de Versailles au domaine de Trianon. Réunies sous le titre “Versailles – Visible/Invisible”, elle donne à voir des œuvres des photographes Dove Allouche, Nan Goldin, Martin Parr, Éric Poitevin et Viviane Sassen (14 mai au 20 octobre).

Plus d’infos :
www.chateauversailles.fr/actualites/evenements
01 30 83 78 89

De beaux jours et de belles nuits à Vaux-le-Vicomte

Le château de Vaux-le-Vicomte se découvre toujours avec plaisir, par exemple au cours de la visite immersive, à vivre en son 3D, “L’Affaire Fouquet” d’après le nom de son premier propriétaire. Vous pouvez aussi déambuler dans des sous-sols au gré du parcours scénarisé Le Styx, Rivière des enfers (jusqu’au 2 novembre).

Les Soirées aux chandelles amplifient la magie qui émane du château et de son parc : 2 000 bougies les éclairent, une piste vous invite à danser la valse, un restaurant éphémère s’ouvre à vous, de même qu’un bar à champagne, avant le déclenchement d’un feu d’artifice (tous les samedis jusqu’au 5 octobre). Quant à la traditionnelle Journée Grand Siècle, elle cherche à donner une idée de l’ambiance qui régnait ici au XVIIe siècle (2 juin). Le 6 juin, sera inaugurée Rubans Éphémères, une création de Patrick Hourcade qui va orner deux parterres des jardins à la française de Le Nôtre pendant quelque temps. Elle s’inspire des broderies des buis qui, trop âgés et malades, ont été arrachés. Une solution pérenne à ce problème est à l’étude.

Plus d’infos :
www.vaux-le-vicomte.com

Par Michel Doussot. Photos : Nicolas Chavrance / Vaux-le-vicomte - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale