Evénement

Un printemps parisien très africain

Ce printemps, Paris va vibrer aux rythmes africains. Non seulement la foire Art Paris Art Fair consacre son focus à l’Afrique, avec entre autres un programme vidéo, un symposium et des projets spéciaux, mais six établissements de la capitale mettent ce continent à l’honneur. Et sortent enfin ces pays du ghetto et en montrent l'énergie et la force créatives.

Tout Paris se met à l’heure africaine. Musées, fondations et Art Paris Art Fair donnent le ton ! « Nous présentons plus d’une vingtaine de galeries africaines et une dizaine de galeries occidentales, comme Daniel Templon ou André Magnin, ont sélectionné des artistes africains , explique Guillaume Piens, directeur artistique d’Art Paris Art Fair. C’est un coup d’envoi pour la perception du public sur l’art africain. Nous récusons surtout la notion d’exotisme. La plupart des artistes ne se sentent même plus comme des artistes africains, mais bien internationaux. Ils ont leur identité africaine mais sont au cœur de l’art d’aujourd’hui. » Ici, fini cette image de l’Afrique montrant soit des objets recyclés, soit de la photographie. Confiée à Marie-Ann Yemsi, consultante culturelle et commissaire indépendante, cette invitation donne un éclairage inédit sur les horizons africains, notamment sur la jeune génération qui dévoile des vidéos de grande qualité. Des images animées, des expérimentations complètent la présentation des galeries. Le visiteur peut découvrir, réparties dans les différents secteurs de la foire, les œuvres de Julien Creuset, Katia Kamely ou encore Ato Malinda. « Toute cette génération montre que nous sommes sortis du ghetto, de la niche et que les artistes intègrent désormais les écuries internationales », analyse Guillaume Piens. On s’arrête entre autres chez Artco d’Aix-la-Chapelle pour les portraits de Marion Boehm, à la galerie Art Twenty One pour les corps totem de Namsa Leuba, à celle d’Ed Cross Fine Art pour les magnifiques portraits en noir et blanc de Mario Macilau.  À celle de Tiwani Contemporary pour le travail de Gareth Nyandoro, d’Imane Farès pour celui de Billie Zangewa ou encore de l’Agence à Paris pour celui du Camerounais Bili Bidjocka.

Le musée Dapper, avec sa collection d’art africain d’exception, prolonge jusqu’au 17 juin son exposition « Chefs-d’œuvre d’Afrique » où, pour la première fois, sont rassemblées cent trente pièces parmi les plus importantes au monde dont beaucoup sont uniques. Le visiteur découvre également l’œuvre forte de Soly Cissé intitulée « Les Mutants ». Né à Dakar en 1969, l’artiste dévoile une vingtaine de peintures, dessins, sculptures et assemblages qui témoignent de la maîtrise de son art où il met en scène des êtres hybrides.

art-paris-art-fair-afrique-foire-2017

Les artistes intègrent désormais les écuries internationales

La Villette présente un festival 100 % Afriques avec la création sous toutes ses formes : théâtre, danse, musique, mode, design et même création culinaire ! Le clou reste l’exposition « Afriques Capitales » dédiée aux grandes villes africaines. Le commissaire Simon Njami entraîne le visiteur à travers tous les possibles, peinture, photo, installation, vidéo, sculpture, création sonore. On retrouve d’immenses artistes comme William Kentridge (More Sweetly play the Dance, 2015), Joseph Kosuth (Camus Illuminated, 2013), Pascale Marthine Tayou (Falling Houses, 2014)…

Le musée du quai Branly a choisi l’histoire avec “L’Afrique des routes”. Il part sur les multiples chemins d’un continent au carrefour des mondes et à contre- courant des idées reçues. Il évoque ainsi les routes fluviales, terrestres et maritimes qui ont permis la circulation des hommes et des matériaux depuis le Ve millénaire. On y admire des chars gravés de l’Oued Djerat du Sahara et même des porcelaines chinoises de Madagascar !

Le musée de la Chasse et de la Nature – qui confronte toujours avec brio dans ses salles ours polaires, lions ou oiseaux à l’art contemporain – révèle les œuvres du photographe d’origine sud-africaine Roger Ballen. Pour cette manifestation, ce dernier s’est associé avec le dessinateur Hans Lemmen pour livrer d’incroyables peintures pariétales contemporaines toutes réunies sous le nom évocateur d’“Unleashed” pour libérer, déchaîner…

La Fondation Louis Vuitton, après des expositions magistrales en 2016, a fait appel au collectionneur André Magnin pour « Art/Afrique. Le nouvel atelier » dont le parcours constitue un instructif panorama de la diversité de l’art contemporain africain de 1989 à 2009. Enfin, la très branchée Galerie des Galeries propose « Le Jour qui vient », une rencontre avec une toute nouvelle génération d’artistes de ce continent et de ses diasporas. Nombre d’entre eux sont déjà exposés, reconnus et appréciés en France, d’autres le sont pour la toute première fois.

art-paris-art-fair-afrique-foire-zulukids-power-namsaleuba-2017
Au programme

ART PARIS ART FAIR 2017. L’Afrique à l’honneur. Grand Palais, avenue Winston Churchill, 8e. 30 mars au 2 avril. www.artparis.com 20 galeries venues d’Afrique, 10 galeries parisiennes mettent en valeur leurs artistes africains.

Musée de la Chasse et de la Nature. 62, rue des Archives, 3e.  » Roger Ballen et Han Lemmen. Unleashed ». Jusqu’au 4 juin. www.chassenature.org

Musée du quai Branly. 37, quai Branly, 7e. “L’Afrique des routes” jusqu’au 12 novembre. www.quaibranly.fr

La Galerie des Galeries. 1er étage. Galeries Lafayette. 40, bd Haussmann, 9e. “Le Jour qui vient” sur la nouvelle génération d’artistes africains. 28 mars au 10 juin. À l’occasion d’Africa Now aux Galeries Lafayette. www.galeriedesgaleries.com

Musée Dapper. 35 bis, rue Paul Valéry, 16e.
• “Les Mutants” de l’artiste sénégalais Soly Cissé. 24 mars au 1er mai.
• “Chefs-d’œuvre d’Afrique” est prolongée jusqu’au 17 juin. www.dapper.fr

Fondation Louis Vuitton. 8, av. du Mahatma Gandhi, 16e. « Art/Afrique. Le nouvel atelier ». 26 avril au 28 août. Billet commun avec “Afriques Capitales” à la Grande Halle de La Villette. www.fondationlouisvuitton.fr

Grande Halle de La Villette. 221, avenue Jean-Jaurès, 19e.
• Festival 100 % Afriques. 23 mars au 28 mai.
• “Afriques Capitales”. 29 mars au 21 mai. https://lavillette.com

art-paris-art-fair-afrique-foire-aida-muluneh-city-life-2017
Par Anne Kerner. Photos : Header : Sammy Rawal / Animal : Roger Ballen et Hans Lemmen. Collection privée - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale