Expositions

Christian Dior, couturier du rêve

Taille fine et jupe en corolle, le couturier a remodelé la silhouette féminine après la guerre. Le musée des Arts décoratifs fête les 70 ans de la maison Dior avec faste.

Dior. Quatre lettres qui font rêver le monde entier depuis 70 ans ! Quatre lettres symboles du luxe français. Quatre lettres clés de la haute couture. Pour fêter cet anniversaire de la maison Christian Dior, le musée des Arts Décoratif s’est lancé dans une manifestation hors norme. Plus de trois cents robes de haute couture réalisées de 1947 à aujourd’hui provenant du monde entier et presque jamais vues sur 3 000 m2 ! Les visiteurs découvrent ainsi le couturier de renom et son univers, toiles d’atelier, photographies de mode, illustrations, croquis évidemment, mais aussi tableaux, meubles et objets d’art lui ayant appartenu. Christian Dior, c’est plus qu’une empreinte. C’est une trace. Une marque ! C’est l’homme fondateur de la mode de l’après-guerre. Celle qui libéra la femme de son carcan masculin des années de guerre pour lui redonner sa féminité. Car pour Christian Dior, la silhouette moderne ne peut être rien d’autre que la femme-fleur. Celle qui donne l’image d’une danseuse. Taille fine et hanches magnifiées par le vol et le tournoiement des jupes en corolles ! Dior désire du tissu. Beaucoup de tissu. Et des perles, des broderies. De l’or. Car cet ami de Léonor Fini, Jean Cocteau, Salvator Dalí, Max Jacob, amateur d’antiquités et d’objets d’art, collectionneur d’art nouveau et passionné par la décoration et les jardins se nourrit de tout pour inventer une femme toujours plus élégante. Brillante. Si l’exposition dévoile tous les savoir-faire et les techniques sans lesquels la haute couture ne peut exister, elle s’achève somptueusement dans la nef, qui, décorée telle une salle de bal, montre les plus belles créations réunies pour la première fois et portées par Grace de Monaco ou Lady Diana. Ce parcours de la maison Dior ne peut se faire sans la contribution de ses successeurs, Yves Saint Laurent, Marc Bohan, Gianfranco Ferré, John Galliano, Raf Simons et Maria Grazia Chiuri. Exposition phare du musée.

Du 5 juillet au 7 janvier 2018
11 h à 18 h, 21 h le jeudi
15 €

P

Musée des Arts Décoratifs

107 Rue de Rivoli, 75001, Paris Tel : 01 44 55 57 50 www.lesartsdecoratifs.fr
Voir l’itinéraire
Par Anne Kerner. Photos : Les Arts Décoratifs / Nicholas Alan Cope - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale