Expositions

La Galerie Berthet-Aittouarès fête ses trente ans

Trente artistes et trente œuvres célèbrent la passion de la famille Aittouarès pour l’art et une ligne directrice maintenue avec brio. Michèle et Odile, mère et fille, s’emploient à faire rayonner leur galerie et les artistes qu’elles défendent et exposent.

Depuis 30 ans, Michèle Aittouarès séduit aussi bien par son ravissant sourire que par la qualité des œuvres de sa galerie. C’est en 1986 qu’elle prend son envol au 29 rue de Seine où, dès sa première exposition, elle donne le ton avec “Juin de l’abstraction”. Depuis, elle ne quitte plus ses chers Tal-Coat, Henri Michaux, Hans Hartung, Jean Degottex, Georges Noël ou André Marfaing. Avec un amour pour le trait, le dessin comme la picturalité, et surtout l’écriture du geste qu’elle ne cesse de chercher parmi les jeunes artistes en compagnie de sa fille Odile à partir de 1999. Au rez-de-chaussée et au fond de la charmante cour au cœur de Saint-Germain-des-Prés s’y croisent Michel Butor et Philippe Noiret. Aujourd’hui, deux ans déjà après le décès de Jean-François Aittouarès, mère et fille ont étendu leur galerie jusqu’au 2 rue des Beaux-Arts où Pierre Buraglio, Bertrand Hugues, Antoine Schneck, Étienne Viard ou Claude Viallat se côtoient sur les cimaises. Pour les trente ans de la galerie ? Trente artistes et trente œuvres.

P

“30 ans passionnément” Galerie Berthet-Aittouarès

14 Rue de Seine, 75006, Paris Tel : 01 43 26 53 09 www.galerie-ba.com
Voir l’itinéraire

Michèle Aittouarès, votre déclic pour l’art ?

Évidemment très tôt un intérêt pour les visites des musées. Puis mon premier plongeon avec un job d’étudiante chez un antiquaire de la rue de l’Université. Là, c’est la rencontre avec des objets chargés d’histoire, dessins et peintures, le choc.

Odile Aittouarès, votre déclic pour l’art ?

Pas un repas de famille ne se passait sans parler d’art ; alors pour le plaisir de communiquer, nous, les enfants, nous nous sommes tous intéressés au monde de l’art. C’est tout naturellement que j’ai fait des études à l’université en Archéologie et Histoire de l’Art. Passion et métier sont devenus indissociables.

Qu’est ce qui vous passionne dans le métier de galeriste ?

Ce qui nous passionne, ce sont les découvertes d’œuvres, d’artistes et les rencontres avec des collectionneurs amateurs d’art “séduisants » comme Jean Anouilh, Jean Lacouture, François Nourissier, Yves Simon, Philippe Noiret… Partager des passions et continuer à découvrir, à apprendre. Un métier en perpétuelle évolution.

Quels sont vos projets ?

Faire de l’espace du 14 rue de Seine, nouvellement investi (ancienne galerie de Pierre Loeb), un lieu attirant et chaleureux, tout en affinant le choix des œuvres et des artistes. Nos prochaines expositions seront consacrées à l’artiste italien Gregorio Botta, André Marfaing et la toute jeune Giulia Manset.

expo-galerie-berthet-aittouares-juin-juillet-2016-30-ans-passionement-paris
Par Anne Kerner. Photos : Bertrand Hugues - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale