Expositions

Henri Fantin-Latour. À fleur de peau

De ses sensuelles pivoines à la délicatesse de ses portraits en passant par ses tableaux de groupes, Henri Fantin-Latour livre l’une des plus belles œuvres du XIXe siècle. Un coup d’éclat au musée du Luxembourg.

On éprouvait toujours en l’abordant un petit sentiment de frayeur, à cause de ces façons rudes que les artistes de sa génération affectaient souvent comme inséparables d’une noble indépendance », dira le peintre Blanche. Et pourtant, sous cet air sombre, il peignait les plus sensuelles, les plus gracieuses roses et pivoines du siècle. Ses bouquets somptueux sont brossés par dizaines comme s’il caressait la toile, la peau, une femme. Et justement, les femmes qu’il représente, comme Sonya ou Charlotte Dubourg, s’il ne leur donne aucun sourire, livrent pourtant une délicatesse, une finesse, une humanité exceptionnelles. Né à Grenoble en 1836, il devient vite à Paris l’ami d’Edgar Degas, Alphonse Legros, Jean-Charles Cazin et Gustave Courbet. Membre du groupe dit “de 1863” d’où surgira l’impressionnisme, il unit ce nouveau mouvement phare avec la peinture romantique. S’il adore les visages et les fleurs, il n’en est pas moins passionné par les portraits collectifs avec de grands tableaux-manifestes comme son Hommage à Delacroix de 1864, L’Atelier des Batignolles, hommage à Manet en 1870 ou encore Un coin de table, hommage aux poètes parnassiens en 1872. Ici, les gris et bruns dominent dans une ambiance on ne peut plus austère. Cette première rétrospective de l’œuvre d’Henri Fantin-Latour à Paris, depuis l’exposition consacrée au peintre au Grand Palais en 1982, met en lumière l’une des œuvres les plus énigmatiques et les plus emblématiques d’un artiste qui jongle entre plusieurs mouvements et flirte aussi bien avec l’impressionnisme, le réalisme, le romantisme et le symbolisme. Suivant un plan chronologique, l’exposition présente un parcours dense rassemblant cent cinquante tableaux, lithographies, dessins et études. Un coup d’éclat.

12 €.
10 h à 19 h et 21 h 30 le vendredi.
Du 14 septembre au 12 février 2017

P

Henri Fantin-Latour Musée du Luxembourg

19 Rue de Vaugirard, 75006, Paris www.museeduluxembourg.fr
Voir l’itinéraire
Par Anne Kerner. Photos Musée d'Orsay. RMN-Grand Palais/Patrice Schmidt - USA/The Toledo Museum of Art - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale