Musée

Intime Monet à Giverny

Deux événements rendent une promenade estivale incontournable au musée Claude Monet de Giverny. Les 50 ans du leg de Michel Monet à l’Académie des Beaux Arts et la parution du livre sur le Giverny intime de Monet par Sylvie Patin.

Que ce soit sur terre, sur l’eau ou presque dans les airs, Claude Monet a peint partout à Giverny ! Entre les glycines, les pivoines ou à l’ombre des cyprès, dans sa barque au milieu des nénuphars, les yeux emplis des beautés du pont japonais où se chamaillent bambous et saules pleureurs ou tout simplement à l’atelier. Il y a peint désespérément et presque aveugle les sublimes nymphéas exposés au musée de l’Orangerie. « J’ai mis du temps à comprendre mes nymphéas… Je les cultivais sans songer à les peindre… Un paysage ne vous imprègne pas en un jour… Et puis, tout d’un coup, j’ai eu la révélation des féeries de mon étang. J’ai pris ma palette. Depuis ce temps, je n’ai guère eu d’autre modèle. » Sylvie Patin, conservateur général du patrimoine au musée d’Orsay a regardé le musée intime de l’artiste avec un œil nouveau. Elle s’est penchée sur l’œuvre, mais surtout sur ce génie qui a aménagé et métamorphosé tout près de Paris un domaine délaissé pour en faire son havre de paix, un univers à sa démesure, une nature selon ses rêves. Le cœur de son existence. Installé dans sa demeure aux volets verts dès 1883, le peintre, le père, le jardinier et l’homme recevait ses prestigieux amis. Tous venaient rencontrer le père de l’impressionnisme… Boudin, Jongkind, Renoir, Pissaro, Cézanne, Berthe Morisot, Degas et Rodin ! Sans compter Zola, Mirbeau, Sacha Guitry et Georges Clémenceau. Tous ont festoyé dans la salle à manger jaune soleil où se relaient sur les murs les plus belles estampes japonaises collectionnées par l’artiste. Ils se sont installés dans les moelleux coussins du salon de lecture, ce “petit salon bleu”, avant de visiter l’atelier attenant dont la reconstitution en 2011 a été placée sous la direction scientifique de Sylvie Patin qui a consacré une partie de sa vie à l’artiste, sélectionnant une soixantaine de tableaux et 80 % du mobilier existant. Ici, elle livre non une étude érudite comme elle sait si bien l’écrire sur Monet, mais un ouvrage où l’émotion et la vie dominent.

“1966-2016. Les 50 ans du Legs de Michel Monet à l’Académie des Beaux-Arts.”
Ouvert jusqu’au 1er novembre.
De 9 h 30 à 18 h.
Prix : 9,5 €.

P

Fondation Claude Monet

84 Rue Claude Monet, Giverny Tel : 02 32 51 28 21 www.fondation-monet.com
Voir l’itinéraire
Par Anne Kerner. Photos : Fondation Claude Monet, Giverny - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale