Spectacles

Le 13ème Art, nouvelle adresse du spectacle vivant

Cinéma king size, le Grand Écran Italie 2 a fermé ses portes voilà une dizaine d’années. Surprise ! Repris en main par la société de production Juste pour Rire, il se transforme en salles dédiées au spectacle vivant. Baptisé Le 13ème Art, ce lieu, dirigé par Olivier Peyronnaud, propose une grande salle (900 places) pour du cirque, des shows d’humour, du théâtre, des concerts, de la danse, du théâtre visuel et une autre de 120 sièges seulement pour des prestations d’artistes émergents ou des spectacles destinés au jeune public. Du 26 septembre au 1er octobre, divers artistes, dont Rachid Badouri ou l’orchestre philharmonique de Prague, viendront fêter l’inauguration du 13ème Art. Le “vrai” programme commencera, lui, le 5 octobre avec le Cirque Eloize, dans Cirkopolis.

P

Le 13ème Art Centre commercial Italie 2

Place d'Italie, 75013, Paris Tel : 01 53 89 08 30 www.le13emeart.com
Voir l’itinéraire

CIRKOPOLIS  du  Cirque Eloize

Le cirque, le théâtre et la danse en un seul spectacle c’est le pari de Cirkopolis emmené par la fougue et de dynamisme des Québécois de la troupe du Cirque Éloize. Depuis près de 25 ans, ces artistes renouvellent l’approche du cirque dans des shows où les numéros s’enchaînent en des chorégraphies où expertises et exploits physiques en font une sorte de comédie musicale riche en émotions. Sans oublier des décors dignes des plus grandes pièces. Ici, seule la prouesse humaine est à l’épreuve. Époustouflant, bluffant, enthousiasmant…

Du 5 au 29 octobre
Mardi au vendredi à 21h, mercredi et samedi à 16h et 21h , dimanche à 15h

De 26 à 63 €

THE PIANIST  de  Thomas Monckton

Un piano à queue, pièce maîtresse, un rideau, un immense lustre en cristal, voilà pour le décor. Et un artiste incroyable qui est tout à la fois acrobate, contorsionniste, mime, clown et un peu poète. Le Néo-Zélandais Thomas Monckton a conçu un spectacle comique où s’enchaîne gags déjantés et numéros atypiques. Le pitch, The Pianist, habillé en queue de pie, essaye de rejoindre son instrument mais à chaque tentative un obstacle surgit pour l’en empêcher. C’est mené avec brio, humour avec un regard innovant et des idées surprenantes, déroutantes, amusantes. Un spectacle qui déborde d’énergie et transmet une joie communicative. De quoi chasser la grisaille parisienne et se doper d’optimisme.

11 octobre au 12 novembre
Mardi au vendredi à 19h. Samedi à 14h et 19h. Dimanche à 17h
14 à 35 €

Par La Rédaction. Photos : DVVD / Heli Sorjonen - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale