Spectacles

Le Barber Shop Quartet donne le ton

« Je vais au Barber Shop ce soir à l’Essaïon. » Non, je ne vais pas me faire tailler la barbe, j’assiste à un spectacle de chant a cappella à quatre voix. Le Barber Shop Quartet revient pour un nouvel acte au théâtre de l’Essaïon tous les mardis soir. Ces quatre artistes reprennent ce genre musical né dans le sud Etats-Unis à la fin des années 1800 et vivace jusqu’en dans les années 1900, effectivement chez les barbiers. Le barbier à l’époque servait aussi de lieu de réunion et les hommes en attendant leur tour chantaient les chansons populaires du moment. D’informelle, cette pratique a essaimé dans les musicals. En France, le Barber Shop Quartet remet ce genre au goût du jour. Entre spectacle de chants, de mimes, de parodies, ces quatre acrobates de la voix entraînent le public dans un tourbillon de drôlerie ou l’absurbe, l’ubuesque ne sont pas absents. La plupart des textes sont originaux et traitent avec humour, dérision ou désillusion de l’actualité et du monde qui nous entoure. Ce sont les champions du détournement irrévencieux et de réinterprétations absurdes. Tout cela porté par les sublimes voix (et là au sens littéral) des quatre chanteurs déguisés en tenues années 40. L’une joue la soprano revêche (Marie-Cécile Robin-Héraud) avec des envolées qui donnent des frissons, l’autre l’alto émerveillée (France Turjman) tandis que le ténor (Bruno Buijtenhuijs) sert de contrepoint pour les explications un point pontifiantes et totalement jubilatoires quant au quatrième acolyte, le basse du groupe (Xavier Vilsek), il est un peu le clown-rêveur et surtout un expert en bruitages en tous genres. Le ton du spectacle est léger, ne manque pas de drôlerie et d’émotions… Quant à ces quatre chanteurs a cappella, leur voix sont tout simplement exceptionnelles.

Barber Shop Quartet, chapitre IV
Le mardi soir à 19h45
15 à 25 €

P

Théâtre Essaïon

6 rue Pierre au Lard, 75004, Paris Tel : 01 42 78 46 42 www.essaion.com
Voir l’itinéraire
Par La Rédaction - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale