Urbanisme

Experience(s) de la nature par Jardins, Jardin

Le printemps sera chaud, du moins on l’espère… Car pour participer aux manifestations qui se déroulent en plein air dans les parcs et jardins de la capitale et de ses environs, mieux vaut qu’il fasse beau !

Des salons consacrés au jardinage, des événements culturels et festifs et aussi des défilés de coureurs sont au programme de la “révolution” verte qui va déferler en mai et juin 2018 !
P

Jardins, Jardin

Jardin des Tuileries, Rue de Rivoli, 75001, Paris www.jardinsjardin.com
Voir l’itinéraire

Le jardin des Tuileries accueille pour la 15e édition de Jardins, Jardin, “Expérience(s) de la nature”. Parmi les nombreux aménagements et installations, Chanel se distingue avec une création de plus de 200 m2 évoquant les champs de Pégomas où sont cultivées les fleurs entrant dans la composition de ses parfums.

Une centaine d’exposants viennent proposer toutes sortes de solutions pour petits et grands jardins ou bien terrasses et balcons en termes de décoration, d’aménagement, de choix de végétaux, d’outils, de vêtements, ou de services, tandis qu’une trentaine d’installations créées par des concepteurs paysagistes, confirmés ou émergents, apportent son lot de surprises. Ce qui correspond bien au thème de cette 15e édition de Jardins, Jardin : “Expérience(s) de la nature.

« Le promeneur trouve à Jardins, Jardin non seulement matière à réflexion, explique Pierre-Alexandre Risser, l’un de ses fondateurs, mais aussi des solutions concrètes, lesquelles peuvent apparaître comme futuristes. Pourtant, si les jardins que nous présentons peuvent faire rêver, ils doivent pouvoir être transplantés dans la réalité. » Une dizaine d’installations présentées sont de belles dimensions, de 50 à 200 m². On est ici dans le domaine de la “haute bouture” avec une installation de la maison de champagne Brimoncourt sur le thème de la nature festive, de Pause Fertile des Jardins de Gally imaginée pour offrir au cœur d’un lieu de travail un contact fort avec la nature, de Monsieur Paul, un hommage au grand cuisinier Paul Bocuse récemment disparu, par Horticulture & Jardins et Pierre Alexandre Risser, ou encore une création d’Anne Cabrol, Maître Jardinier 2017 et lauréate du concours Carré des Jardiniers

Néanmoins, l’événement le plus attendu est la présence pour la première fois de Chanel qui présentera un immense jardin de 200 m2. Orchestrée par le paysagiste Olivier Riols, cette création évoquera les champs de Pégomas qui, dans les Alpes-Maritimes, sont plantés de fleurs entrant dans la composition des parfums de Chanel : jasmin de Grasse, rose de mai, iris pallida, tubéreuse et géranium rosat. Le tour de passe-passe sera d’amener à floraison, en même temps, toutes ces fleurs. Un soupçon de magie, beaucoup de sciences et de travail… Si le cycle de la nature se plie, ici, aux volontés de l’homme, le résultat sera spectaculaire et parfumé dans ce champ où une petite bastide provençale sera même édifiée.

Plus modestes, mais sans nul doute tout aussi instructifs, des exemples pour des superficies de 10 à 50 m², pour des terrasses et balcons sont également à voir comme celui de Sandrine Milic pour Jardin Japonais qui, sur 20 m², assemble théier, cerisier, menthe, bergamote… Sont aussi présents la Société Nationale d’Horticulture de France et le Grand Prix de la Rose, Truffaut, Archi’tendances, De la plume à la bêche, Garden_Lab… Et ce n’est pas tout. Un nouveau Bosquet des Innovations réunit le Concours de l’innovation, une exposition des écoles et des créateurs, ainsi que des prototypes de design. Des brassées d’animations (ateliers et conférences, remises de prix et baptêmes de fleurs…) sont prévues ainsi que des lieux où se restaurer comme le restaurant Semilla, animé par le chef Éric Trochon. Grâce à Jardins, Jardin, le jeu d’eau du bassin octogonal a pu être rénové. Un must à regarder dès son arrivée dans le jardin des Tuileries.

Jardins, Jardin. 31 mai au 3 juin. Jardin des Tuileries (1er).
Entrée par la place de la Concorde. 10 h à 19 h. 10 et 14 €. 

Par Michel Doussot. Crédit photos : Eric Erouville - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale