Evénement

2017, l’année du Coq

Au bestiaire des vertus, c’est un coq riche de franchise et d’intelligence qui succède, depuis le 28 janvier, au singe de Feu Rouge. Le gallinacé, signe zodiacal de la nouvelle année chinoise, présenté comme consciencieux, méthodique, représente aussi le courage, la confiance, la détermination. Des qualités dont chacun rêve et que les festivités de ce passage du nouvel an lunaire, appelé aussi « la fête du printemps », célèbrent avec ferveur. S’étendant sur quinze jours jusqu’à la nouvelle lune de 2017 (saluée par la cérémonie des Lanternes), les instants forts sont innombrables, marqués par la danse des dragons destinée, avec pétards et feux de Bengale, à écarter les esprits malveillants. Autant de moments et symboles que, à Paris, nombre de magasins, marques, hôtels ont décidé de saluer en offrant des prestations adaptées ou en présentant des créations spécifiques. A destination du public asiatique, mais pas seulement.  Xinnian Kuaile (bonne année) à tous ! Par Thierry Billard.