Biennale

de Grisogono et ses diamants ultra-précieux

Le joaillier fait souffler un vent de folie sur la 28e édition de la Biennale des Antiquaires. Connu pour ses créations de haute joaillerie spectaculaires, de Grisogono acquiert des diamants de plus en plus extraordinaires. Après The 4 Febreiro, une pierre de 404 carats, Fawaz Gruosi annonce l’acquisition d’une gemme encore plus fabuleuse. De quoi rivaliser avec les plus grands joailliers.

Rendez-vous incontournable des collectionneurs du monde entier, La Biennale des Antiquaires (consultez ici notre article à ce sujet) ouvre ses portes du 10 au 18 septembre. Aux côtés des peintures anciennes, sculptures et meubles estampillés qui font rayonner l’art sous la nef du Grand Palais, d’autres joyaux vont illuminer ce rendez-vous des férus de beaux objets. Mais lesquels ? Ceux signés par le joaillier suisse de Grisogono. Depuis 1993, Fawaz Gruosi, le fondateur et directeur artistique de la maison de joaillerie, a toujours mis en scène des créations précieuses alliant design innovant, travail des volumes, apérage parfait de gemmes somptueuses, textures des sertis et mélange inattendu de couleurs de pierres exceptionnelles. À l’occasion de la Biennale des Antiquaires, de Grisogono frappe fort. Il dévoile une collection composée de pièces uniques où le diamant blanc voit son pouvoir d’attraction démultiplié. Depuis que le joaillier a acquis récemment The 4 Febreiro, un diamant brut de 404 carats d’une qualité et d’une pureté sans précédents, il est tombé fou amoureux des éclats si particuliers du diamant blanc. « J’aime les diamants. J’aime leur corps pur. J’aime leur absolue perfection, l’intensité avec laquelle des milliards d’atomes se lient pour toujours, donnant naissance à la plus fascinante des pierres. J’aime leur beauté minérale », déclare Fawaz Gruosi. Cette exceptionnelle pierre brute – elle est actuellement en cours de taille à New York – s’inscrit parfaitement dans la droite lignée des gemmes uniques les plus précieuses et exceptionnelles qui marquent désormais l’histoire de la maison.

joaillerie-paris-de-grisogono-diamant-404-carats-800

Pour preuve, plusieurs diamants blancs de grande taille et d’une qualité à couper le souffle sont dévoilés lors de la Biennale. Ici, une magnifique gemme taille émeraude de 10,33 carats. Là, une seconde taille ronde de 14,18 carats. Ou encore ce set de vingt diamants ronds pour un poids total de 21 carats. Si le joaillier semble vivre une love story avec les éclats de la blancheur du diamant, il n’en délaisse pas moins sa passion pour la couleur – de Grisogono fut l’un des premiers joailliers contemporains à sertir ses créations de diamants noirs. Rubis et émeraudes aux teintes affirmées et diamants noirs, bien sûr, sont alliés au diamant blanc pour des créations d’un chic fou. Pour la bague de la collection Folies, de Grisogono met en scène la technique de sertissage de quarante-sept rubis briolette (environ 44,20 carats). Un procédé qui révèle toute la splendeur de cette taille originale. Le diamant blanc de 14,18 carats couronne le corps de bague en or rose. Autre bague, autre association de couleurs : le vert et le blanc, le diamant et l’émeraude. Sous les feux d’un diamant blanc taille émeraude de 10,33 carats, deux cents grappes d’émeraudes d’une teinte d’une profondeur inouïe déploient leurs couleurs vives au-dessus d’un corps de bague en or blanc composé de cinq anneaux pavés de diamants. Un joyau pour collectionneuse avertie ! Mettant en scène son approche anticonformiste des classiques de la joaillerie, Fawaz Gruosi imagine également une paire de boucles d’oreilles. La façon dont il se joue des tailles, des formes, de la lumière, de la texture et du mouvement rend cette parure d’oreilles plus qu’unique. Il joue ici sur l’opposition du blanc et noir. Serti de diamants blancs et noirs, ce duo d’oreilles en or blanc et titane révèle vingt exceptionnels diamants ronds (environ 21 carats) rehaussés des emblématiques carbonados, chères à de Grisogono. Le joaillier suisse apporte sa vision jusque dans les infimes facettes du diamant pour en magnifier toute la beauté. Ces créations, qui savent cumuler tous les superlatifs, sont à découvrir d’urgence sous la nef du Grand Palais.

de Grisogono à la Biennale des Antiquaires.
10 au 18 septembre. Nef du Grand Palais, 8e
Stand P01 Haute Joaillerie. www.degrisogono.com

boucles-oreilles-de-grisogono-folies-biennale-antiquaires
Par Fabrice Léonard. Photos Eduard Dalling / Joe Schildhorn/BFA.COM - Publié le
Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale