Mode

Chanel, la quintessence du luxe parisien

Parfums, beauté, prêt-à-porter, sacs, souliers et bijoux sont réunis dans la somptueuse nouvelle boutique Chanel du 19 rue Cambon, artère au cœur de laquelle la couturière s'était installée un siècle plus tôt.

Dans les esprits Chanel est, et sera toujours, la maison de couture de la rue Cambon dans le 1er arrondissement. Une adresse parisienne où Gabrielle Chanel avait élu domicile en février 1918 au numéro 31. Au fil des années et de son expansion, elle acquiert le n°29 en avril 1923, le n°25 en 1926, les n°23 et 27 en octobre 1927. Un siècle plus tard, la griffe inaugure une nouvelle adresse au n°19 de la rue Cambon, tout en aménageant une seconde entrée rue Saint-Honoré et une troisième rue Duphot. La maison a en effet réuni trois bâtiments (l’immeuble principal classé du XVIIIe siècle rue Saint-Honoré, un ancien couvent du XVIIe et un bâtiment du XIXe ainsi que son annexe à la façade classée rue Duphot) afin de disposer de 1 500 m². « Les clientes historiques, les fidèles connaissent le 31. Le 19, à l’angle de la rue Saint-Honoré – une voie de passage extraordinaire quand la rue Cambon est davantage en retrait – a vocation à attirer un nouveau public », détaille Bruno Pavlovsky, président des activités mode et accessoires de Chanel.

P

Chanel

19, rue Cambon, 75001, Paris Tel : 01 44 50 34 19 www.chanel.com
Voir l’itinéraire

Découpé en trois niveaux, ce nouvel écrin a été entièrement pensé, aménagé et décoré par l’architecte star américain Peter Marino, fidèle de la maison au double C. Tous les métiers de Chanel y sont présentés, exception faite des pièces haute couture. Au rez-de-chaussée, la visite s’ouvre sur l’espace souliers – c’est le plus vaste de la marque – la maroquinerie et les accessoires. Aux fauteuils et canapés habillés de tweed répondent des murs travaillés à la manière d’un tressage et au coloris doré des blés affectionnés par la fondatrice de la maison. Au deuxième étage, le salon chaleureux et intimiste évoque les appartements de la couturière. Ce décor précieux, avec vue sur le jardin des Tuileries, est entièrement consacré aux collections de prêt-à-porter, lignes Croisière, Métiers d’art, Coco Neige et Coco Beach. Dans cette boutique, chaque détail évoque l’histoire de Coco Chanel et magnifie les codes de la maison. Les luminaires, façonnés par Goossens, rappellent les bijoux que cet artisan d’art concevait pour la couturière et réalise toujours pour la griffe. Un petit jardin, dans le prolongement de la terrasse, est planté de camélias, fleur fétiche de Gabrielle. Les dix panneaux antiques en laque de Coromandel et un lion, l’animal totem de Coco Chanel, sculpté en marbre de Carrare, rythment les salons dédiés au prêt-à-porter. Sans oublier l’escalier en pierre calcaire, en souvenir de celui historique du 31, rue Cambon, magnifié par des panneaux-miroir. Comme à son habitude, Peter Marino a mâtiné la boutique d’une trentaine d’œuvres d’art contemporain – un mobile de Gregor Hildebrandt, un panneau peint de Martin Kline – clin d’œil à la forte amitié entre la maison et les artistes.

chanel-nouvelle-boutique-rue-cambon-1er
Par Fabrice Léonard. Photos : Olivier Saillant - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale