Bistrot

La Cantine du Troquet, sixième restaurant de Christian Etchebest

Et de six ! Après Daguerre (qui fut la maison mère), Dupleix, Cherche Midi, Pernety et Rungis, le brillant et chaleureux cuisinier du Sud-Ouest Christian Etchebest ouvre une sixième cantine dans l’ouest bourgeois de Paris, la première Rive Droite, dans un bistrot d’angle planté à deux pas du boulevard Pereire. Une bonne nouvelle pour tous ceux qui apprécient son étincelante bistronomie teintée de saveurs du Sud-Ouest, et qui n’auront donc plus à lanterner dans l’une des maisons Rive Gauche, en attendant qu’une table se libère.

Comme on ne change pas une équipe qui gagne, les nombreux habitués ne seront pas dépaysés ici : même décor bistrot chaleureux où, sur les murs, de grands panneaux couleur ardoise indiquent les mets et les vins du moment, des tables en bois sur lesquelles sont posées des chopes en métal et où les couverts tendent les bras au ciel. Rien de changé non plus côté carte, la maison sert, ici aussi, de belles assiettes qui mettent en scène des produits mitonnés avec talent comme les, désormais, incontournables et succulents couteaux de mer à la plancha (11 €) rehaussés d’une exquise sauce au poivre noir, pistou et piment d’Espelette, le gros pavé de merluzza sauce vierge (21 €) accompagné de légumes à la basquaise, ou l’impeccable baba au rhum flanqué de chantilly (9,50 €). Des mets exquis qui s’arrosent de vins bien choisis comme le Pic Saint Loup Cuvée Olivette Domaine Clos Marie 2015, l’étonnant et gouleyant Cerdon rosé pétillant, ou le superbe Serine de Gilles Barge issu de vignes enclavées en Côte Rôtie… mais qui n’en porte ni le nom ni le prix. On adore !

De 12 h à 15 h et de 19 h à 22 h 45
Fermé le dimanche – Prix moyen : 45 €.

P

La Cantine du troquet Rive Droite

46, rue Bayen, 75017, Paris Tel : 01 42 67 05 11 lacantinedutroquet.com
Voir l’itinéraire
Par David Richart & Manuel Mariani. Photos : David Schaff. - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale