Bistrot

Juste le zinc

Nous avions connu (et apprécié) Alain Leblanc en tant que directeur du Télégraphe, jusqu’en 2008, puis nous l’avions retrouvé aux commandes du Zinc Caïus. Le voilà aujourd’hui à la tête d’un ancien “rade de quartier” de la rue de Turin, associé à Philippe Bénasse. L’adorable cadre d’antan a été remis au goût du jour avec beaucoup de mesure pour lui conserver tout son cachet d’autrefois, et même redonner tout son éclat au grand zinc d’origine. Aux fourneaux de la minuscule cuisine de la maison, l’habile chef Alain Hacquard (ex-lieutenant de Faugeron et de Ducasse) met à l’honneur une irréprochable carte bistronomique (changée tous les jours, au gré du marché) ponctuée de quelques touches plus actuelles, comme en témoignent le risotto aux gambas persillées (12 €) ou le rafraîchissant carpaccio de daurade à l’huile de vanille de Tahiti (12 €). Le jour de notre visite, nous n’avons pas pu résister à l’appel d’une magnifique sole meunière préparée en salle (59 € pour 2). Il nous faudra donc revenir pour goûter le filet de daurade aux courgettes confites (18 €) ou la joue de porc braisée à l’orange et aux épices douces (17 €). Mais ne ratez surtout pas la surprenante chantilly de semoule montée à la minute si elle figure à la carte le jour de votre visite : c’est un vrai délice et un modèle de légèreté ! Jolie carte de vins bien choisis à prix très sages, comme ce petit chablis vibrant de 2012 de La Chablisienne (24 €). Courte sélection de vins servis au verre ou en pichet. Au déjeuner (y compris le samedi !), super-formule à 15 € avec un plat du jour, un verre de vin et un café.

De 12 h à 14 h 30 et de 19 h à 22 h 30
Fermé le dimanche
Prix moyen : 35 €

P

Juste le zinc

25 rue de Turin 75008 Paris Tel : 01 43 87 44 84
Voir l’itinéraire
Par David Richard et Manual Mariani - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale