Gastronomique

L’hôtel du collectionneur S’offre un chef étoilé

À part son nom, tout a changé pour le restaurant de l’ex-Hilton, devenu l’Hôtel du Collectionneur. La déco a été entièrement refaite dans un esprit Art déco des plus réussis, avec une salle à manger particulièrement chaleureuse donnant sur des terrasses arborées et verdoyantes, idéales pour les jours de soleil. Mais surtout, on peut maintenant y apprécier une cuisine qui a de la tenue. Les fourneaux ont été confiés à François Gagnaire, habile cuisinier qui avait obtenu une étoile au Michelin pour son restaurant du Puy-en-Velay, après avoir travaillé dans de grandes maisons comme celle d’Alain Chapel à Mionnay, de Guy Lassausaie à Chasselay ou celle de son talentueux confrère Pierre Gagnaire à Paris dont il partage le nom. Un parcours éloquent qui a permis à ce jeune chef de signer une intéressante carte d’inspiration classique, parfois ponctuée de saveurs d’ailleurs. En témoignent sa savoureuse mitonnée de pistes (des petites seiches) et d’escargots aux tomates cerises et jus de basilic (16 €), une tendre côte de veau de pays rôtie au sautoir, flanquée d’échalotes confites et de blettes en paquets (46 €), ou son délicat blanc-manger au yuzu et fruits au sirop léger (15 €). Bon, ça n’est pas franchement bon marché, ce qui n’a pas l’air de gêner les nombreux attachés d’ambassade et diplomates qui ont presque leur rond de serviette ici ; voire de grandes équipes de foot comme le Chelsea ou le Real Madrid, qui viennent y croiser la fourchette dans une ambiance chaleureuse. Le dimanche midi, place à un généreux brunch, également servi à l’agréable terrasse du grill, qui attire plein de vrais Parisiens qui veulent s’aérer dans une ambiance calme et chic (brunch à 65 €, 28 € pour les enfants de moins de 12 ans, gratuit pour les enfants de moins de 4 ans).

De 12 h à 15 h et de 18 h 30 à 23 h
Ouvert tous les jours
Prix moyen : 80 €

P

Le Safran Hôtel Du Collectionneur

51/57 rue de Courcelles 75008 Paris Tel : 01 58 36 67 97
Voir l’itinéraire
Par David Richard et Manuel Mariani - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale