Tendance

Bien élevé, pour les amateurs de viande

Après des études en école de Commerce, rien ne destinait Arthur Lecomte et Dimitri Aboulker à la restauration, si ce n’est leur passion commune pour la bonne chère. Les voilà donc aujourd’hui à la tête de ce tout nouveau restaurant au cadre apaisant, qui met en scène des matériaux naturels : pierres apparentes, tables en chêne massif, mosaïque de carrelage et banquettes en cuir, le tout éclairé par des luminaires vintage. En cuisine, le jeune chef Thibault Eurin, ex-Mini Palais et Caillebotte, joue avec talent du fameux four à bois Josper, pour interpréter un programme carné de qualité. Car ici, la viande règne (presque) sans partage, avec une carte qui aligne de belles pièces de bœuf Black Angus et du veau de lait en provenance du Pas-de-Calais. Alors si vous vous sentez capables de vous mesurer à la côte de bœuf de 1 kg à partager (75 €), n’hésitez pas. Vous allez vous régaler avec cette imposante pièce de viande maturée 30 jours, et donc parfaitement tendre, accompagnée d’un vrai et bon jus de viande. Le jour de notre visite, l’ardoise proposait également des côtes de veau de lait pesant de 300 à 600 gr, pour une ou plusieurs personnes selon leur appétit. Quelques entrées comme les sardines marinées, falafels, carottes, sauge et crème d’Isigny (10 €) et un trio de desserts où figure un savarin au whisky, agrémenté de morceaux de coings au café et une généreuse chantilly pralinée (8 €) vous permettent de commencer et de conclure agréablement votre repas. Mais pensez à réserver, car l’endroit affiche déjà souvent complet ! Menus et formules 19 € et 14 € au déjeuner. Menu à 36 € au dîner et menu burger à 32 €.

De 12 h à 14 h 30 et de 19 h à 23 h
Fermé dimanche et lundi
Prix Moyen : 40 €

P

Bien élevé

47 Rue Richer, 75009, Paris Tel : 01 45 81 44 35 www.bieneleve.fr
Voir l’itinéraire
Par David Richard et Manuel Mariani. Photos : David Grimbert - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale