Décoration

Paris Déco Off a de l’étoffe

Le rendez-vous international de la décoration fête ses dix ans, autour des 120 éditeurs de tissus et de mobilier réunis dans le cœur de Paris. Une édition anniversaire, objet de surprenantes nouveautés et d’animations toujours incontournables.

Il fallait voir grand pour fêter les dix ans de Paris Déco Off et faire de cette édition un moment à la hauteur des métiers de la décoration sublimés depuis 2009. Alors bien sûr, les lampes géantes brilleront de nouveau au-dessus des visiteurs dans les quartiers de Saint-Germain-des-Prés et de la rue du Mail. La nouveauté réside dans l’exposition en extérieur d’un mobilier surdimensionné, créé par la maison Ecart International et qui reprend en version XXL trois icônes de sa fondatrice et designer star, Andrée Putman. Le canapé Crescent Moon, le fauteuil Clair de Jour et le banc Éléphant tripleront de taille, renvoyant les visiteurs à leurs émotions d’enfants comme des Lilliputiens dans un monde de Gulliver multicolore, grâce à une scénographie du designer et écrivain Jean-Gabriel Causse. D’autres marques joueront aussi le jeu du gigantisme en présentant des créations démesurées, une commode pour Moissonnier, une chaise pour Rosello et Pierre Frey, et un canapé pour Houlès et Nouailhac.

Alors oui Paris Déco Off a bien grandi depuis dix ans. Pour les fondateurs et organisateurs de l’événement, Carole Locatelli et Hughes Charuit, l’heure est venue de dresser un premier bilan d’étape. « Notre objectif initial était de redonner de la visibilité à de grandes maisons qui en manquaient. Et à cet égard, nos chiffres de fréquentation prouvent que nous sommes arrivés au but recherché, explique Carole Locatelli. En dix ans, nous sommes passés de quarante à cent vingt maisons de décoration participantes, et de 3 000 à 40 000 visiteurs attendus cette année. Cela a permis aux marques, qui n’ouvraient leurs showrooms qu’aux professionnels, d’acquérir une culture grand public, en introduisant dans leurs métiers la notion de conseil. Paris Déco Off a eu cette vertu de démocratiser la décoration haut de gamme, et ses tarifs. »

paris-deco-off-fondateur-interview-2019

Le succès de la manifestation tient à de multiples raisons, dont la centralité n’est pas la moindre. Contrairement aux grands salons excentrés, Paris Déco Off tient dans le cœur de la capitale, un atout évident, notamment pour les visiteurs étrangers qui découvrent les nouvelles collections lors d’une promenade à ciel ouvert dans les quartiers historiques de la ville lumière. « Dans le sillage de Paris Déco Off, nous avons observé depuis dix ans l’avènement d’une nouvelle décoration, moins épurée, plus colorée, avec l’arrivée de tissus intelligents, innovants, éco-responsables, relève Hughes Charuit. Et nous avons également vu revenir avec force le papier peint, très longtemps considéré comme dépassé. Tous les éditeurs concernés admettent que le chiffre d’affaires de ce secteur a crû de 30 % ces dernières années. »

Un revival qui a porté les étudiants des écoles d’art et de design (ENSAD, ENSAAMA, ENSCI, École Bleue) à travailler autour du motif, sur le thème des grands mythes et des épopées fabuleuses. Leurs travaux, départagés par un jury professionnel, seront exposés à l’Hôtel Drouot. « Depuis le début, Paris Déco Off met l’accent sur la transmission, sur le soutien à la décoration de demain. Nous souhaitons aussi jouer ce rôle de découvreurs de talents », insiste Hughes Charuit.

Cette mission est également assurée par le cycle de conférences et de tables rondes qui plongera les visiteurs dans l’histoire des matières et de ses innovations, tandis qu’une exposition de panneaux trompe-l’œil aux couleurs des marques s’installera sur les places Saint-Germain-des-Prés et des Petits-Pères. Étonnement garanti, prolongé dans les vitrines des showrooms décorées autour du chiffre dix. L’élection de la plus réussie (Rive droite et Rive gauche) sera laissée au grand public, invité à voter sur les réseaux sociaux. Une grande première, pour une édition anniversaire sans faute, qui mérite d’ores et déjà un dix sur dix !

Paris Déco Off
17 au 21 janvier 2019.
Navettes gratuites entre la rive droite et la rive gauche. 
De 9 h 30 à 19 h 30.
Nocturne le 19 janvier jusqu’à 23 h.
www.paris-deco-off.com

paris-deco-off-evenement-design-2019
Par Florence Halimi. Photos lampes : Lionel Roy 2018 - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale