Thématique

Le Bal Dior

Vénus, Junon, Coup de théâtre, Soirée brillante… Leurs noms sonnent comme des éclats et leurs styles flamboyants assurent aux femmes des entrées de bal spectaculaires. Pleines de grâce, d’audace et d’élégance, ces robes de bal participent à la renaissance de la vie mondaine de l’après-guerre et révèlent toute la créativité de Christian Dior. Hors des frontières de la haute couture, le couturier aime aussi dessiner des costumes de bal à thème, à l’instar des costumes de l’Entrée des Géants, imaginés avec son ami Salvador Dalí à l’occasion du Bal du Siècle organisé par Charles de Beistegui au palais Labia en 1951.

Grand amateur de ces soirées fastueuses, Dior se distingue en incarnant des personnages à la hauteur de sa fantaisie : il se fait roi de la jungle au bal des Rois et des Reines d’Étienne de Beaumont en 1949 ou se transforme en Barbey d’Aurevilly pour le bal des Artistes chez les Noailles en 1956. John Galliano le rejoindra dans cette passion pour le costume et la transformation de son propre personnage : en juillet 2007, il fait de l’Orangerie de Versailles le théâtre d’un défilé sur le thème du bal des Artistes et célèbre ainsi les 60 ans de la Maison. Tous les top models, de Naomi Campbell et Helena Christensen à Linda Evangelista, y défilent dans des robes inspirées des tableaux de Renoir, du Greco ou encore de Michel-Ange. À son arrivée à la tête de la direction artistique de la Maison, Maria Grazia Chiuri saisit l’importance des bals non seulement pour l’histoire de Dior mais aussi pour son fondateur. Lors de son premier défilé, les jardins du musée Rodin se transforment en un labyrinthe, le temps d’une soirée où les robes vaporeuses virevoltent et font tourner les têtes. L’une d’elles, baptisée New Junon et parsemée de délicats pétales plissés aux tons pastel, rappelle l’un des modèles mythiques de la collection dite Milieu de siècle de l’hiver 1949, dédié à la déesse de l’Antiquité, reine des dieux.

Revenir aux différentes thématiques ici.

Par Dior. Photo : Adrien Dirand - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale