Evénement

Rolling Stones « Honk » leur nouveau best of

Après avoir annulé le début de leur tournée en avril suite à l’opération du coeur de Mick Jagger, le groupe mythique des Rolling Stones a finalement pu démarrer son No Filter Tour au Soldier Field de Chicago, le 21 juin dernier. Cerise sur le gâteau, leurs grands succès sont réunis dans une copieuse compilation de trois CD et trois vinyles.

Depuis le début des années 60, Mick Jagger, Keith Richards et Charlie Watts règnent sans partage sur un genre musical qu’ils sont les premiers à avoir façonné et inscrit dans le 20ème siècle. Avec leur sens de la fête, de la démesure (tournées gigantesques), les géniteurs de « Miss You » ou « Angie» ont popularisé le rock ‘n’roll comme personne sur la planète.

Cette triple compilation vient à nouveau couronner leur immense carrière sept ans après la sortie de Grrr !, qui couvrait la période des années 1960 aux années 2010. Ce nouveau best of se recentre sur la période post Brian Jones quand le groupe claquait la porte du label Decca pour fonder son propre label. De « Sticky Finger » en 1971 au dernier album studio « Blue and Lonesome » en 2016, les fans vont être comblés. Les titres ont été entièrement remasterisés pour l’occasion et offrent à l’auditeur une qualité sonore absolument exceptionnelle. Ce coffret ne faiblit à aucun moment durant les 46 titres présentés ici. Des tubes rien que des tubes bien sûr, dont les inoxydables « Start Me Up, Brown Sugar, Miss You, Wild Horses, Angie, Harlem Shuffle, Undercover (Of The Night) ou Emotional Rescue » que l’on réécoute avec un bonheur non feint. Mais et c’est peut être le plus intéressant, c’est que Honk regroupe également 10 titres live enregistrés entre 2013 et 2018 avec quelques duos mémorables tels ce Beast Of Burden (Ed Sheeran), Wild Horses (Florence Welch), Dead Flowers (Brad Paisley) Bitch (Dave Grohl). Il est d’ailleurs étonnant de voir comment Get off My Cloud ou She’s a rainbow, titres moins populaires à l’époque, reçoivent aujourd’hui les faveurs du public et résonnent  à l’unisson dans les immenses stades où jouent les Stones. On (re)découvre également des titres addictifs tels « Doom And Gloom » avec ce riff jouissif et puissant avec où les guitares cisaillent, se marient à merveille à la voix de Mick Jagger. On frissonne aux accords de Doo Doo Doo Doo Doo (Heartbreaker) où les claviers psychédéliques de Billy Preston, la guitare wah-wah de Mick Taylor et la section de cuivre se fondent en totale osmose. On fond à l’écoute de l’énigmatique et prenant « Wild Horses » ou de ce rutilant « One More Shot ». Une excellente compilation, complète et bien fournie, qui permet aux néophytes comme aux fan,  de (re)découvrir les titres essentiels des Rolling Stones.

Par Jean-Christophe Mary - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Aucun commentaire

Ajouter votre commentaire

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale