Exposition

Delacroix, plus vrai que nature…

Eugène Delacroix, qui écrivait dans son journal, le 12 septembre 1855, « Cette nature me plaît et réveille en moi de douces impressions », se considérait comme “peintre d’histoire” et certainement pas paysagiste ou peintre animalier. Pour autant, sa vie durant, le maître français tissa un lien sensible et sensuel avec la nature (au sens large), dont il fera son objet d’étude favori, à l’écrit, également, et à l’abri des regards… C’est ce que dévoile, aujourd’hui, le musée national Eugène-Delacroix (ancien appartement et atelier de l’artiste) qui, pour l’occasion, a disposé au côté des œuvres, croquis et extraits de lettres, un cortège de “vrais” spécimens empaillés (corbeaux, lionne, lézards…), issus de l’illustre maison Deyrolles.

Jusqu’au 27 juin 2022. 

Musée Eugène Delacroix

6, rue de Furstemberg www.musee-delacroix.com/
Voir l’itinéraire
Par Mireille Sartore - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale