Spectacles

Big Bang avec les Bons Becs

Véritables virtuoses de la clarinette, de la piccolo à la basse, ces quatre musiciens (Florent Heau, Eric Baret, Yves Jeanne et Laurent Bienvenu au cor de basset) dépoussièrent l’image de leur instrument. Non, la clarinette ne sert pas que dans les orchestres symphoniques ou dans les clubs de jazz, elle devient ici l’objet principal d’un spectacle sous forme de mini comédie musicale. On reste sans souffle à les voir danser, sauter, bouger tout en jouant de leur instrument avec une exigence technique irréprochable. Ceux qui ont déjà essayé la clarinette apprécieront d’autant mieux la performance technique, les autres seront de toute façon séduits par le jeu de ces musiciens-comédiens… y compris par celui du batteur-percussionniste, Bruno Desmouillière, qui avec son rôle de candide renforce le rôle des quatre autres. C’est drôle, c’est frais et… la musique est bonne. Pendant plus d’une heure trente, ils donnent leur souffle sans compter et y ajoutent humour et fantaisie dans une mise en scène millimétrée de Caroline Loeb aux jeux de lumière très réussis. Ces cinq hommes en blanc, costume sérieux de musiciens classiques qu’ils customisent au fil des scènes, entraînent le public dans une atmosphère de bonne humeur qui finit par prendre part au spectacle en chantant lui aussi. Un moment plein d’énergie et de fantaisie où en une soirée Michael Jackson croise Rossini, Bernstein côtoie Nino Ferrer ou John Barry, Bizet…

Big Bang avec Les Bons Becs jusqu’au 13 mars. Du jeudi au samedi à 19h. Dimanche à 18h. 35 €.

Alhambra

21, rue Yves Toudic, 10e. Du www.alhambra-paris.com/
Voir l’itinéraire
Par Dominique Millerioux - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale