Spectacles

Edith Piaf , « Je me fous du passé »

La compagnie Mascarade de six chanteurs et musiciens ne manque pas d’imagination pour son spectacle musical Edith Piaf. Je me fous du passé et ça fonctionne plutôt bien. L’idée ? A l’époque de la chanteuse à la voie gouailleuse, les cabarets parisiens ont chacun “leurÉdith Piaf. L’une d’entre elles a une ressemblance troublante tant physiquement que par la voix… et ça tombe bien car la vraie traverse une passe difficile et n’est plus en mesure d’assurer ses tournées. Alors la “fausse” prend la place de la vraie. Le spectacle mêle éléments véridiques et fiction, bien entendu. Sur scène deux comédiennes – une Edith Piaf jeune et une plus âgée – interprètent avec beaucoup de conviction et de talent les grands succès du répertoire de Mon beau légionnaire (1936) à Non je ne regrette rien (1960). Si les parties chantées sont très réussies, les entre-deux théâtraux manquent de charisme pour emporter le public, un bémol pour rendre le spectacle vraiment exceptionnel. Le grand écran en fond d’écran, où sont diffusées des scènes d’archive, est une super initiative et retransmet bien l’ambiance de ces années-là. Une comédie musicale à la française, loin des fastes des grandes productions de Broadway, qui a un charme certain menée par des artistes aux belles voix. Idéal pour les irréductibles d’Edith Piaf et à découvrir pour les autres, les paroles des chansons prennent ici  leur pleine puissance et sont vraiment émouvantes… les deux Édith Piaf de la soirée savent transmettre toute l’émotion qui s’en dégage. Un spectacle au Studio Hébertot à ne pas rater.

Jusqu’au 7 novembre 2021 – Les jeudi, vendredi et samedi à 21h. Dimanche à 14h30. 28€

Studio Hébertot

70 bis, boulevard des Batignolles, 17e studiohebertot.com
Voir l’itinéraire
Par Dominique Millérioux - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale