Restaurants

Admo met en lumière une cuisine de haute volée aux Ombres

C’est au restaurant Les Ombres qu’Alain Ducasse revient en pleine lumière. Il réunit autour de lui quatre talents reconnus de la gastronomie mondiale et propose une expérience éphémère – 100 jours –pour faire rayonner l’art de la cuisine. Admo veut éblouir en mettant en avant “ l’harmonie entre des sensibilités différentes et quelque fois contradictoires”. Admo, contraction d’Adrià, Ducasse, Meder et Ombres, reprend donc les initiales des noms de deux des collaborateurs de ce projet Albert Adrià et Romain Meder, les siennes et celle du restaurant qui reçoit cette initiative inédite de gastronomie de haute volée au dernier étage de ce lieu qui tutoie les étoiles et est illuminé le soir par le scintillement de la tour Eiffel… Alain Ducasse s’est lancé dans cette aventure avec la complicité de la maison Dom Pérignon. Il l’explique ainsi : « L’idée, c’est de démontrer que la cuisine dépasse les frontières et de réussir à créer une cuisine européenne. » On trouve donc dans ce projet inédit le chef Romain Meder et la pâtissière Jessica Préalpato (avec lesquels il travaille depuis déjà de nombreuses années au Plaza Athénée entre autres), et aussi le talentueux chef espagnol Albert Adrià (le frère de Ferran, fer de lance de la cuisine moléculaire, et lui-même un cuisinier d’envergure internationale) ainsi que Vincent Chaperon, le septième chef de caves de Dom Pérignon. Ce dernier présente le dernier-né de la prestigieuse maison : le Dom Pérignon Rosé Vintage 2008, un millésime exceptionnel qui a demandé pas moins de treize années d’élaboration. C’est autour de ce champagne hors du commun, que tous les chefs ont élaboré une carte à la hauteur de ce millésime. Il s’agit pour Admo, de surprendre et d’émerveiller les sens des gourmets les plus exigeants, avec une recherche constante de l’innovation en cuisine tout en étant éco-responsable. Chacun est venu avec ses idées, ses envies, ses goûts aussi… il a fallu ensuite mixer le tout pour arriver à dégager l’harmonie ultime. Chacun apportait sa partition, il a fallu transposer l’ensemble pour faire émerger une musique subtile et cohérente. Ce pari est à déguster autour de deux menus au déjeuner, un à 200 € en cinq plats et l’autre à 350 € en sept mets, et un au dîner à 380 €. Quant au Réveillon de la Saint-Sylvestre, Admo prévoit un menu extraordinaire à 950 €. La surprise est totale… pour un plaisir qui lui devrait être aussi inégalé.

ADMO - Les Ombres

27, quai Jacques Chirac, 7e. www.lesombres-restaurant.com
Voir l’itinéraire
Par Dominique Millérioux - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale