5 étoiles

Brach Hotel Le luxe relax

Le groupe Evok vient d’inaugurer un nouveau concept de 5 étoiles dans le 16e arrondissement. Son aménagement a été confié à Philippe Starck qui dévoile un décor nomade inspiré par les années 1930, inventant du même coup un luxe décontracté.

Le miracle Starck a encore frappé. Au cœur du quartier de la Muette, le virtuose du design a transformé les 7 000 m2 d’un austère centre de tri postal des années 70 en maison de verre et de verdure. Le Brach Hotel est le dernier né du groupe d’hôtellerie et de restauration Evok, auquel on doit des lieux d’exception comme le Nolinski et le Restaurant du Palais Royal à Paris. Ses fondateurs – Pierre Bastid, Emmanuel Sauvage et Romain Yzerman – ont laissé carte blanche au designer star pour relooker les huit étages de ce bâtiment situé dans le quartier de La Muette. Philippe Starck a su capter l’esprit des années 30 et impulser le souffle du Bauhaus à l’ensemble des lieux. À commencer par les 52 chambres (24 à 42 m2) habillées de panneaux de palissandre, parsemées de bibelots, de sculptures, de masques, gravures et lithographies, de romans et de livres renouvelés à chaque rentrée littéraire. Cet assemblage artistique hétéroclite fait de chacune d’entre elles un îlot de paix et de beauté, offrant à l’hôte d’un soir une sensation de “comme à la maison”. Les tons et matériaux sont chauds, ils marient le bois, le cuir, mais aussi le béton, le verre, les miroirs, le métal et le marbre. Une combinaison plus expressive encore dans les sept suites (60 à 200 m2) réparties aux cinquième et sixième étages, qui disposent toutes d’une terrasse arborée avec bain norvégien.

P

Brach Hotel

1-7 Rue Jean Richepin, 75016, Paris Tel : 01 44 30 10 00 brachparis.com/
Voir l’itinéraire

Leurs résidents sont aussi les seuls à bénéficier de l’accès au rooftop et à ses services (bar, carte barbecue) même si l’endroit est privatisable (tout comme les suites) et sera le théâtre d’ateliers verts pour les enfants. Surplombant les toits parisiens, cette terrasse livre au regard une vue époustouflante à 360° avec la tour Eiffel en ligne de mire. Si ce n’était ce panorama urbain, on se croirait dans un jardin champêtre, entre un poulailler remuant et un potager d’antan, où les herbes aromatiques, les légumes et les fruits mûrissent à point sous le ciel de Paris. Car les nourritures terrestres font l’objet de toutes les attentions au Brach, qui a confié la carte du restaurant à un roi des pianos, Adam Bentalha. Le chef, qui a fait ses gammes dans les plus grandes tables parisiennes, orchestre une cuisine saine et gourmande, parfumée au soleil de Méditerranée, de l’Europe du Sud à l’Afrique du Nord, en passant par le Proche-Orient. Le cadre voyageur, tout de bois et de cuir, orné des fresques d’Ara Starck, est parfaitement scénographié pour offrir aux convives l’intimité d’un tête à tête ou la convivialité des grandes tablées. Le restaurant communique avec la pâtisserie de Yann Brys, ouverte aux riverains. Le chef pâtissier, meilleur ouvrier de France 2011 et enchanteur de papilles, y livrera une valse de viennoiseries, de desserts et de créations Signature inspirées par les saveurs méditerranéennes, pour prolonger le voyage gourmand d’Adam Bentalha. Des inspirations que l’on retrouve jusque dans le Bar et sa carte de cocktails élaborée par Simon Quentin, double médaillé d’or aux concours départemental et régional du MAF Barman Île de France (Meilleurs Apprentis de France).

hotel-Brach-Paris-16e-vue-tour-eiffel-luxe

Mais le clou du spectacle reste probablement l’espace sportif du Brach, conçu pour un millier de membres. Décoré comme un club de boxe des années 30, il offre une foultitude d’activités et de prestations collectives et individuelles, des massages et soins du corps relaxants aux sports les plus hyperactifs. Fitness, musculation, boxe, yoga, Pilates… et aussi aquagym, aquayoga, water shiatsu ou encore aquamaternité, activités pratiquées dans la piscine de 22 mètres, ou dans le bassin d’eau chaude de 6 mètres sur 6. Quant aux amateurs de détente pure, ils ont à leur disposition un sauna, un hammam et une grotte de sel de l’Himalaya où prendre l’air des embruns et recentrer leurs chakras. Dirigés et conseillés par une brigade complète de coachs sportifs, d’ostéopathes, de naturopathes, de kinésithérapeutes, thérapeutes, sophrologues et diététiciens, les membres bénéficient aussi des services d’un barbier et d’une manucure maison, pour se faire du bien, jusqu’au bout des ongles.

Par Florence Halimi. Photo : Guillaume de Laubier - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale