Mode

Saint Laurent

La première silhouette, grand caban sur longue jupe, mains dans les poches et lunettes noires… “la” femme Saint Laurent s’est imposée, celle photographiée par Helmut Newton, dans sa simplicité et son raffinement, silhouette tant aimée qui reprenait pied sur ce podium face à une autre silhouette éternelle : la tour Eiffel. Telle une complicité qui montre qu’un certain passé peut revivre et donner envie. C’est ce qu’Anthony Vacarello a su capter ! Robes et jupes longues, portées avec cabans, blousons ou… vestes à col fourré, manteau XXL en vison… à une différence près, la fourrure est fausse et si magnifiquement travaillée qu’on ne le voit pas ! Trenchs et manteaux imposants, mais aussi robes si fines, près du corps, comme une seconde peau… D’aucuns ont pensé à Loulou de la Falaise d’autres à Nancy Cunard, au final, ce défilé est une ode à une femme indépendante, élégante et rebelle… une femme Saint Laurent !

Par Vivianne Blassel - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale