Restaurants

La plus ancienne auberge de paris fait peau neuve

Gastronomique

Bienvenue dans la plus ancienne maison de Paris, bâtie en 1407 et classée à l’inventaire des monuments de France, où l’alchimiste Nicolas Flamel tentait de transformer l’or en plomb dans son laboratoire du  premier étage, tandis qu’il consacrait sa fortune à nourrir les indigents du quartier au rez-de-chaussée. Cette auberge, du coup un peu “espagnole”, perdit ensuite sa vocation nourricière pour devenir un restaurant à la mode sous la houlette de Natan Hercberg, au début des années 90, puis la première adresse parisienne du chef étoilé Alan Geaam en 2007. Aujourd’hui, Grégory Garimbay, jeune étoile montante (et étoilée) de la gastronomie française, en a revu le cadre dans un esprit épuré avec l’aide du studio d’architecture Honneur Society piloté par Antoine Bouillot : deux salles à manger, de seulement sept tables chacune, avec boiseries claires, luminaires graphiques, un bar en grès cérame… Quant à la cuisine ouverte, elle laisse apprécier le ballet du chef et de sa brigade. Le repas met en scène, par exemple, une courgette grise, pignons de pin et aspérule odorante (46 €), puis un délicat homard bleu, haricots verts, girolles et cassis (68 €) ou une poularde Culoiselle, romaine grillée, morille et anchois (64 €) et enfin un dessert au chocolat, malt et bière (26 €). De belles créations que l’on retrouve dans le menu signature en 5 temps à 110 € ou en 6 temps à 130 € (accord mets et vins à 75 €). Menu à 55 € au déjeuner. Belle carte de vins, parfaitement commentée par le sommelier Claude Isambert.

 

12 h 15 à 13 h 30 et de 19 h 15 à 21 h • Fermé dimanche et lundi • Prix moyen : 140 €

Auberge Nicolas Flamel

51, rue de Montmorency, 75003 Paris Tel : 01 42 71 77 78 auberge.nicolas-flamel.fr/
Voir l’itinéraire
Par - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale