Gastronomique

Stéphanie Le Quellec sur le devant de La Scène

L’histoire de Stéphanie le Quellec pourrait presque s’écrire à la manière de Martine, la fameuse héroïne de la saga éponyme de Gilbert Delahaye et Marcel Marlier : Stéphanie à Top Chef, Stéphanie au Prince de Galles, et maintenant Stéphanie chez elle mais toujours à La Scène… un dernier tome qui reste encore à écrire, mais qui pourrait bien être le meilleur ! Le grand public a en effet découvert cette cuisinière formée par de fameux chefs comme Philippe Legendre, triple étoilé au George V ou Éric Briffard, double étoilé au Plaza Athénée, à l’occasion de sa participation au millésime 2011 de Top Chef, dont elle sortit victorieuse. De très jolis débuts, pour cette chef douée, qui se rêvait cuisinière dès sa plus jeune enfance. On la retrouvera deux ans plus tard à La Scène (celle du Prince de Galles), dans un restaurant au look moderne, avec une vaste cuisine centrale totalement ouverte, où elle prodiguait une cuisine raffinée qui lui a permis de gagner sa première étoile Michelin dès l’année 2014, puis une seconde en 2019… Et le Prince de Galles décide, juste après l’obtention de cette reconnaissance d’excellence, de fermer le restaurant. Incompréhensible ! Finalement, une excellente occasion pour cette grande cuisinière d’écrire de nouvelles pages de son histoire, en transportant cette nouvelle Scène – la sienne – à deux pas du palais de l’Élysée. Et vous serez, tout comme nous, séduits par le décor chic et presque intimiste de ce lieu, avec au rez-de-chaussée un joli bar qui, au déjeuner, se révèle l’endroit idéal pour se régaler d’une blanquette de joue de veau aux petits légumes et des recettes de toujours twistées à la “facon Le Quellec”. Au sous-sol, l’adorable salle à manger bordée d’une cuisine très largement ouverte se prête à un grand repas en trois actes autour de cuisses de grenouilles dorées et glace de viande, dressées sur une petite blanquette préparée avec les mollets (52 €), puis d’une délicate aiguillette de saint-pierre de petit bateau étuvée à l’eau de bigaradier, servie avec quelques côtes de céleri branche (65 €), et enfin d’une succulente et onctueuse ganache au chocolat criollo du Venezuela, montée à huile d’olive maturée (26 €). Que du bonheur ! Menu à 39 € et formule à 29 € au déjeuner.

De 12 h 30 à 14 h 30 et de 19 h 30 à 22h
Fermé samedi et dimanche
Prix moyen : 170 €

P

La Scène

32, avenue Matignon, 75008, Paris Tel : 01 42 65 05 61 www.la-scene.paris
Voir l’itinéraire
Par Manuel Mariani et David Richard. Photos : Benoit Linero - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Aucun commentaire

Ajouter votre commentaire

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale