Bien-être

Le CrossFit “énergise” Paris

Activité physique d’un autre genre, le CrossFit suscite l’enthousiasme des sportifs assidus comme des néophytes. Face à l’engouement pour cette pratique, Paris ne pouvait que s’adapter. De nouvelles salles, appelées Box, sont désormais entièrement dédiées à cet entraînement qui, plus qu’une simple activité, est avant tout une véritable philosophie de vie.

Les chiffres en témoignent. 48 % des Français pratiquent une activité physique ou sportive (source : baromètre 2016 et bilan de cinq ans d’étude de l’association Attitude Prévention). Pour plus de deux tiers d’entre eux la motivation première est l’entretien physique, vient ensuite la quête de bien-être, suivi du plaisir et de l’amusement. Maintenir sa forme est important, préserver sa santé c’est encore mieux ! D’où l’attirance pour des sports nouveaux, qui font du bien tant au physique qu’au moral. C’est là justement tout l’art du CrossFit (entraînement croisé). Mais attention aux idées reçues. Contrairement à ce qu’en disent les réseaux sociaux, le CrossFit n’est pas qu’un sport extrême ! Nicolas Bigot, directeur de la salle R2 Vendôme dans le 2e arrondissement de Paris, l’explique très bien. « Les gens que l’on voit sur Instagram s’entraînent 14 fois par semaine et mangent 5 fois par jour. Le CrossFit ce n’est pas ça et c’est encore moins un sport de performance ! Il s’adresse aux gens qui souhaitent bouger, récupérer de la mobilité articulaire, faire des mouvements fonctionnels variés et se maintenir en bonne santé ».

Venu des États-Unis, ce concept a fait son apparition en France en 2012. Merci à la marque Reebok qui, la première, a démocratisé et promu le CrossFit en organisant de nombreux événements autour de ce sport ! Ce qui aurait pu n’être qu’un simple effet de mode, a su se forger une place de choix à Paris. Ils sont désormais, femmes comme hommes, 200 000 à le pratiquer pour la pluralité de ses disciplines. Les salles de sport n’ont qu’à bien se tenir puisque désormais on parle de Box. Quant aux traditionnels appareils de musculation, ils sont à oublier. Poids, barres de traction et d’haltérophilie, bande de musculation, cordes à sauter et ondulatoire, anneaux de gymnastique, leur font à présent de la concurrence.

Ce sport de militaires a conquis les urbains chic

Créé pour les Forces Spéciales américaines par l’ancien gymnaste Greg Glassman dans les années 1970, le CrossFit est devenu un programme de préparation physique et d’entraînement musculaire. Oui, on transpire, oui, on se dépasse, mais dans un seul but, celui d’améliorer sa condition physique. Le principe est simple. Il repose sur un enchaînement de mouvements fonctionnels et variés combinant trois disciplines : la gymnastique, l’haltérophilie et le cardio. Appelés Wod (Work Out of the Day), les exercices chronométrés (parmi un choix de 52), doivent se succéder avec la plus grande intensité ; l’objectif, encore une fois, n’étant pas de repousser à tout prix les limites du corps, mais de bouger. Les séances d’une heure s’effectuent en groupe, sans miroir, dans des ambiances plutôt minimalistes, sous le contrôle d’un coach obligatoirement diplômé. Chacun des CrossFiters (18 personnes max) peut ainsi se stimuler, se soutenir et s’encourager. C’est justement ce qu’apprécie Heirama, responsable du digital à Paris Capitale, assidu au CrossFit depuis deux ans à raison de trois fois par semaine au R2 Vendôme. « À la base, je suis quelqu’un de très sportif, mais il peut parfois m’arriver de ressentir un coup de mou ou de n’avoir aucune motivation. Le fait d’être coaché, d’être en groupe et d’avoir un objectif défini à chaque séance me permet de retrouver cette volonté (…). J’ai choisi le CrossFit, car c’est un sport complet qui travaille l’ensemble des muscles et le cardio (…) Il n’y a aucune routine puisque l’entraînement est différent à chaque fois. » Plus les exercices sont exécutés en écourtant les temps de pause et plus la condition physique en est améliorée. Heirama en a « gagné en muscles et côté mental, a appris à se dépasser. »

Outre la perte de poids, c’est l’augmentation de la condition physique qui est avant tout recherchée. Avec le CrossFit, l’endurance cardio vasculaire et respiratoire est renforcée. De même que sont développés la force, la vitesse, la souplesse, l’agilité, l’équilibre, la tonicité ainsi que la coordination. Pas besoin d’être un grand sportif ou un adepte des salles de musculation. Le CrossFit s’adresse à tous, quels que soient l’âge et le sexe, à condition, bien évidemment, d’en respecter les règles élémentaires. Apprendre et reproduire les bonnes postures et les bons placements est la phase inéluctable avant toute séance. Enchaîner tractions, pompes et fléchissements de genoux dans un rythme soutenu, ne laisse pas de place à l’improvisation. Il faut gérer l’effort, l’apprivoiser pour le maîtriser et le pousser au-delà de ses limites.

Pratiquer le CrossFit serait-il sans risque ? Du fait qu’il s’agisse d’un sport d’adaptabilité, les conséquences ne peuvent être que minimes. Trop d’empressement, notamment lors de la première séance, peut cependant se traduire par de la fatigue, des courbatures, des douleurs. L’intensité demandée sollicite énormément le corps. Il faut donc le préserver au mieux pour éviter tout éventuel trauma. C’est pourquoi, « espacer les séances tous les deux jours, permet de récupérer », conseille Heirama. Mais par-dessus tout, une bonne hygiène de vie est primordiale. Nicolas Bigot le confirme. « Au-delà d’être capable de soulever une charge, les pratiquants sont invités à faire des étirements, à surveiller davantage leur alimentation en se tournant, par exemple, vers les légumineuses. On essaie de leur inculquer les bonnes valeurs à suivre. C’est en ça que le CrossFit est une philosophie de vie ».

Sélection des plus belles Box de CrossFit parisiennes

LA. SALLE. DE. SPORT with Reebok est un site d’exception pluri-activités de 1 700 m² au cœur du quartier de la Madeleine où la communauté de sportifs se soutient et progresse ensemble grâce à des préparateurs qui accompagnent, initient et motivent. Aguerris comme amateurs s’épanouiront en cours collectifs comme en coaching individuel dans ce lieu unique de vie au design moderne et lumineux. Qu’il s’agisse d’équilibre, d’épanouissement personnel ou de préparations physiques à une épreuve sportive, ce social club associe CrossFit, Boxing, Cycling et Yoga/Pilates pour un programme adapté aux besoins recherchés. 12, boulevard de la Madeleine, 8e. Tél. 01 42 65 00 78. www.lasalledesport.paris

Reebok CrossFit Louvre, à deux pas de l’Opéra, est 100 % dédié au CrossFit. Ici, pas de Wod sans six séances d’initiation obligatoires ; le graal pour commencer les entraînements techniques (mobilité, “weightlifting”, gymnastique, entretien physique, “aerobic capacity” et yoga) afin de travailler de toutes les façons possibles, à l’aide d’un matériel diversifié et de très haute qualité. 31, avenue de l’Opéra, 1er. Tél. 09 62 52 37 66. www.reebokcrossfitlouvre.com

Dans le 15e, CrossFit Lutèce propose à ses deux adresses situées à 700 mètres l’une de l’autre de pratiquer dans les meilleures conditions les Wod, limités à 14 personnes, débutants comme expérimentés. Le plus original : certains exercices commencent dans une salle pour se terminer dans l’autre. Ambiance conviviale dans un décor singulier où différents cours sont proposés, initiation CrossFit wod, open gym, haltérophilie, endurance, conditionning, gymnastic, pumping by Fabien et yoga. Possibilité d’avoir un coach à soi et s’entraîner en dehors des heures instaurées par les Wod collectifs. 4, rue Jules Simon et 33, rue de l’Église, 15e. www.crossfitlutece.com

Un espace simple et sobre dédié à l’entraînement, tel est l’esprit voulu par le CrossFit original Addicts. Deux salles (dans le11e et le 20e) pour se retrouver, se mesurer à soi-même et progresser via des cours techniques pour apprendre les bases pratiques et théoriques du CrossFit, des Wod, des séances d’haltérophilie, de la gymnastique et des étirements avec renforcement spécifique. S’entraîner et rien que cela avec des exercices à chaque fois différents. Le seul adversaire c’est soi ! La possibilité est aussi donnée de progresser seul, tout en étant supervisé par l’œil vigilant d’un coach. 37, rue Breguet, 11e et 72, boulevard de Charonne, 20e. Tél. 09 53 80 59 28. www.crossfitoriginaladdicts.com

Du matériel ultra moderne (Matériel Eleiko, assault bike, rameurs, anneaux de gym, haltères) pour CrossFit XVII, la dernière-née des Box CMG Sports, et un terrain de jeux (plateau squat avec traction et soulevé de terre, 2 Rig Rogue, des anneaux de gym, des rameurs, climbing ropes) pour sa sœur aînée CrossFit XIII, dont le petit plus est de disposer d’une terrasse lumineuse. Et pour les deux Box, un objectif commun : l’endurance, via un entraînement intensif de mouvements fonctionnels variés de haute intensité combinant exercices de cardio, d’haltérophilie et de gymnastique. Deux Box 100 % CrossFit pour deux fois plus de préparation soutenue. 14, rue Vandrezanne, 13e. Tél. 01 45 80 34 16. 11/13, rue Boursault, 17e. Tél. 01 44 56 04 01. www.crossfitxiii.fr

R2 Training CrossFit détient à Paris trois établissements avec plus de 2 000 m2 au total (Bastille, Pereire et Vendôme) multi-training (CrossFit, OCR (course d’obstacles et entraînement au poids de corps), running et yoga). Trois sites spacieux à l’architecture contemporaine et trois ambiances sportives où l’on bénéficie d’un accompagnement sur-mesure afin d’améliorer force, rapidité, souplesse et endurance. Les plus : à Pereire cours ouverts aux enfants ; à Vendôme, kiné sur place et séances de cryothérapie possibles. R2 Vendôme. 6, rue Daunou, 2e. Tél. 01 44 82 06 81. R2 Bastille. 30/34, rue du Chemin Vert, 11e. Tél. 01 48 07 36 44. R2 Pereire. 15, boulevard Gouvion Saint-Cyr, 17e. Tél. 01 45 74 80 11. www.r2training.fr

Par Daphné Victor. Photos : © R2 VENDOME / © Pierre MOUTON - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Aucun commentaire

Ajouter votre commentaire

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale