Décoration

Le design ose les métamorphoses

Cent mille visiteurs sont attendus à la Paris Design Week, pour célébrer une création inventive, multiple, hybride, à découvrir dans deux cents lieux – showrooms, galeries, ateliers, musées, institutions, hôtels – répartis sur quatre quartiers. Morceaux choisis.

Paris est une fête. Celle du design sous toutes ses formes, dans toutes ses expressions, dans les lieux les plus inattendus, intérieurs et extérieurs. Pour cette nouvelle édition, la Paris Design Week emmène les curieux sur la voie d’une création métissée, qui croise les fonctions, les inspirations, les matériaux, les techniques de fabrication et les savoir-faire. Avec un mot d’ordre à suivre, “Hybride”, en écho au thème de Maison & Objet, “Work !”, ou comment inventer de nouvelles façons de vivre le travail. Un homme, invité des deux événements, relie ces rendez-vous, c’est le designer végétal Alexis Tricoire, qui a mis le vivant dans l’environnement urbain minéral. Côté showrooms, on se met au diapason, comme chez Vitra, qui orchestre un espace de coworking pour célébrer le travail collectif, inspiré par ses nouvelles collections, dont le canapé modulable Soft Work pour lequel le duo de créateurs britanniques Barber & Osgerby se déplacera en personne le 11 septembre (sur inscription).

Dans un contexte de mutation des habitudes, les jeunes designers ont fort à dire et ne s’en privent pas, avec un terrain d’expression de choix. Le quartier Vertbois, dans le nord Marais, nouveau noyau artistique de Paris, accueille le Off et présente des prototypes et collections inédites de cinquante talents prometteurs. On y retrouvera également les travaux des étudiants des écoles d’arts appliqués de la ville de Paris (Boule, Estienne, Duperré, EPSAA), ainsi que ceux de huit jeunes diplômés de l’ENSCI, autour de la valorisation de “déchets” (coquilles d’œufs, peaux de poissons, micro-algues, etc.), qui sont en réalité autant de ressources naturelles capables de remplacer des substances polluantes et chimiques. Baptisée “Matter Matters, Matière(s) à penser/panser”, cette exposition a déjà été vue et appréciée ce printemps à la Milano Design Week.

Évidemment, le recyclage, expression ultime de l’hybridation est largement abordé. Il fait d’ailleurs l’objet du thème du concours Design Zéro Déchet, organisé depuis 2011 par la société Syctom. Les créations des lauréats de l’édition 2019, présidée par Matali Crasset, seront exposées à Ground Zero, où se tiendront également des ateliers sur l’art de réparer, pour un public intergénérationnel.

L’upcycling est aussi à l’honneur au BHV Marais, où la galeriste milanaise Rossana Orlandi présente les œuvres de grands designers. Marco Lavit y expose Hut pour Ethimo. Disséminés dans les cours reliant le BHV à Eataly, ces nids en accoya – un bois modifié écologique – offrent une expérience de solitude méditative au cœur du bruissement citadin.

Les matériaux jouent les têtes de gondole, comme le marbre, qui fait l’objet d’une expo à la Maison Dentsu. Dans toutes ses nuances et ses provenances, il a été travaillé par douze designers et décorateurs français, comme Tristan Auer, José Levy, Ora-ïto ou Pierre Frey.

Chez Duvivier Canapés, labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant, on a opté pour le métissage des cultures, une fusion entre son savoir-faire presque bicentenaire et l’art africain le plus actuel, dans son nouveau showroom. De son côté, Triode Design rend hommage à l’art verrier nord-américain qui sera montré à la galerie Joseph-Espace Froissart, tandis que l’Institut suédois ouvre les six appartements de sa résidence, relookés par six designers suédois.

Car les musées et institutions ne sont pas en reste et dévoilent des installations superbes, comme celle, lumineuse, de Céline Wright, qui constelle l’escalier d’honneur des Archives Nationales. À voir absolument, l’exposition de 250 pièces réalisées par 120 architectes et 80 éditeurs à la Cité de l’architecture et du patrimoine.

Paris Design Week orchestre par ailleurs huit promenades thématiques, à choisir selon ses appétences. Le parcours #Iconic Design mène le visiteur en ligne droite dans tous les showrooms exposant des pièces d’anthologie, #Savoir-Faire le plonge dans l’artisanat le plus absolu au service d’un design novateur, quand #Art Design dévoile des pièces aussi fonctionnelles que sculpturales… Bref, du goût et des couleurs pour tout un chacun.

Paris Design Week
5 au 14 septembre
www.maison-objet.com/fr/paris-design-week

evenement-paris-design-week-2019-objet-exception
Par Florence Halimi. Photos : James Andrew Rosen / Matthieu Salvaing - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Aucun commentaire

Ajouter votre commentaire

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale