Spiritueux

Week-end œnologique chic chez Delas Frères

Pour un week-end aussi goûtu qu’intelligent et instructif, prenez voiture ou train. Osez la visite des nouveaux locaux de l’un des grands noms de crozes-hermitage, la maison Delas Frères, tout aussi réputée pour ses grands crus de la vallée du Rhône. Un voyage d’éco-tourisme œnologique à portée de Tain-(l’Hermitage) 

Le jour d’après. Et les plaisirs du lendemain. Cet instant tant attendu où, parce qu’enfin le confinement est achevé, revient le mouvement autorisé, qui n’en rêve ? Alors anticipons, donnons à rêver les lieux secrets que la destination France offre à notre appétit de surprises et de raffinement des goûts. Et sortons du périmètre parisien qui est l’univers habituel – je n’ai pas écrit “commun” – de Paris Capitale pour proposer une idée d’évasion aussi différente que savoureuse, éco-touristique qu’œnologique, culturelle que patrimoniale. Quelques heures de voiture ou de train et Tain-l’Hermitage ouvre les chais totalement repensés au nom du patrimoine et de l’art contemporain de Delas Frères. Avec à la clef l’appréhension d’un métier, la découverte d’un art de faire, la dégustation d’un art de vivre comme seules les maisons de toujours et de demain savent en offrir.

Un peu d’histoire s’impose. Fondée en 1835 à Tournon-sur-Rhône, la maison Delas Frères n’a eu de cesse de mettre en valeur les grands vins de la région – ah l’élégance unique du crozes-hermitage –, éthique connue pour son double respect de la qualité et du terroir. Une ligne de conduite que la famille Rouzaud, propriétaire de plusieurs domaines viticoles, partage et qui l’a incitée, en 1993, à racheter ce grand nom au même titre que les Champagnes Deutz. Et, en 1996, à confier l’ensemble, vaste challenge, à Fabrice Rosset, président directeur général depuis lors. Sous sa houlette et sa conduite, Delas Frères a été modernisée, toujours avec la dévotion au plus noble des cultes, celui de l’excellence. Durant deux décennies, des investissements énormes ont permis de repenser la « réception, les vendanges, la cuverie, les équipements technologiques ainsi que de nouveaux chais d’élevage à Saint-Jean-de-Muzols », sans oublier « la reconstruction des murets de soutien en pierre sèche sur les collines de l’Hermitage, le remplacement de sept mille pieds de vignes, la consolidation du vignoble avec l’achat de plusieurs parcelles. » Apothéose de ces travaux, l’audace de franchir le “pont magique entre les deux capitales” du terroir, Tournon-sur-Rhône et Tain-l’Hermitage, puisque, en 2015 – beau cadeau pour ses 180 ans –, Delas Frères, jusque-là installée à Saint-Jean-de-Muzols donc, ajoute à son patrimoine une propriété à Tain-L’Hermitage. De quoi poursuivre le processus d’élévation de la marque. Et c’est justement – enfin, notamment – ce navire amiral-là, cette ambassade high-tech du goût et du bel accueil qui vaut l’audace d’un week-end pas comme les autres.

P

Delas Frères

40, avenue Jules Nadi, 26 600, Tain-l’Hermitage Tel : 04 75 08 92 89 www.delas.com
Voir l’itinéraire

Car le lieu n’a rien d’ordinaire. Au pied de la colline de l’Hermitage, cette propriété située au 40 de l’avenue Jules Nadi marie esprit contemporain assumé et tradition respectée. La modernité prend la forme des installations confiées à Carl Fredrik Svenstedt, architecte diplômé de Harvard et de la Yale School of Architecture qui avait comme lettre de mission “le respect des lieux et la sublimation des terroirs d’excellence”. Le bâtiment, qui accueille une cuverie nouvelle et les chais, impose un geste art-tech dans le parc, frappant par sa pureté, sa précision aussi. Pierre, verre et acier, mur-sculpture habillé de 274 blocs dont les formes et volumes évoquent les collines proches, tout invite à la célébration de la nature, du temps, sans jamais sombrer dans le passéisme.

Le plaisir de bouche, après celui des yeux, c’est à l’abri des pierres nobles qu’il s’explore, dans le “caveau”. Un théâtre œnologique ouvert du lundi au samedi de 9 h 30 à midi et de 14 h 30 à 18 h 30 qui permet “aux œnophiles et aux sybarites”, ainsi qu’on aime le dire ici, de déguster, commander différentes cuvées représentatives des plus beaux terroirs de la vallée du Rhône de Delas Frères. Last but not least, dans cette propriété acquise en 2015, la décoratrice de renom Julia Rouzaud a pensé un espace réservé aux invités (partenaires, clients, VIP…) de deux salons, une salle à manger et onze chambres.

Fabrice Rosset a raison de dire que ce lieu « d’exception, presque emblématique – par son histoire et son renouveau – de l’univers des vins de qualité de la vallée du Rhône, sera celui où Delas Frères accueillera dignement les fervents supporters de la maison et des vins de la vallée du Rhône. » Ce déconfinement tant attendu, quel plus doux bonheur que de le savourer sans quitter la France, mais en sortant des
sentiers battus !

DELAS_Salle à Manger-eonologie-weekend
Par Thierry Billard - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale