Parfums

Hermès Eau des Merveilles Bleue

C’est un endroit rêvé, quelque part entre le ciel et la mer, entre les vagues et les étoiles : c’est là, dans cet infini bleuté qu’Hermès a amarré son nouveau parfum. Comme une porte ouverte sur un imaginaire couleur azur, l’Eau des Merveilles Bleue est un parfum au goût d’enfance, cette époque chérie et révolue « quand les yeux s’ouvrent sur le monde et s’étonnent sur tout », selon Christine Nagel, directrice de création des parfums Hermès depuis 2016. Car c’est dans ses souvenirs que le nez est allé humer son inspiration pour cette nouvelle déclinaison de l’Eau des Merveilles ; et de cet entre-deux fantasmé, entre innocence et  fantaisie, elle en a rapporté des images bleuies par le filtre de la mer et du temps. « J’étais émerveillée par les galets mouillés par la mer, ils avaient une couleur et un éclat particulier et je leur découvrais un goût salé, minéral », se rappelle-t-elle. Sous son imagination, ses souvenirs, ont alors l’odeur d’une journée passée dans les embruns et les nuages, dont la joyeuse effervescence s’exprime en accords boisés et minéraux et en notes chaudes de patchouli. Treize ans après l’original Eau des Merveilles, resté dans les mémoires pour son parti pris de n’inclure aucune note florale dans sa composition (une audace pour un parfum féminin !), ce nouveau chapitre merveilleux aussi onirique qu’inspiré, prouve une fois de plus que le monde Hermès est un univers à part ; un monde en soi, entre le ciel et la mer, entre le rêve et la réalité.

Eau des Merveilles Bleue, Hermès.
Eau de toilette : 50 ml, 88€ ; 100 ml, 124€. 

Par Solenn Cosotti - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale