Mode

Diorama Nouvelle star

Le Diorama, sac de la maison du 30 avenue Montaigne, réussit le pari d’exprimer en ses lignes radicales et élégantes, tout l’esprit Dior : la modernité, la tradition, la féminité.

Il a le charme discret d’un futur grand classique ; le Diorama a fait une première apparition remarquée sur le podium du défilé printemps-été 2015 de la maison Dior, complétant avec une élégance tout à fait actuelle et une modernité effrontée, les silhouettes de cosmonautes imaginées par Raf Simons. Ses lignes affûtées mais pourtant gracieuses, son cannage revisité, son anse en chaîne métallique : à portée de main, tous les codes du 30 avenue Montaigne sont là, quelque peu chahutés par un esprit urbain, un mélange des genres affirmé. « Je voulais que le prêt-à-porter paraisse plus moderne, plus dynamique, plus vrai, je voulais le rendre accessible à un plus large public », déclarait Raf Simons dans le communiqué de son défilé printemps-été 2015. À l’image de la silhouette Dior redéfinie par le directeur artistique des collections femme, le Diorama signe alors une allure nouvelle, une attitude inédite sublimée par un savoir-faire sans pareil et une audace contemporaine. En cuir ivoire ou gris Trianon, orné de broderies florales ou d’écussons, en peau de crocodile ou de python, il exprime les multiples facettes de la femme Dior. Et, comme pour tous les sacs de la marque, c’est entre les mains expertes des artisans maison que le Diorama prend vie. Ainsi, de la découpe des peaux à la réalisation du cannage iconique (ici marqueté, nervuré ou agrandi jusqu’à l’abstraction), de l’assemblage à la pose des fermoirs et chaînes, tout est fait à la main. Car chez Dior, la modernité du propos n’existe jamais sans la tradition du savoir-faire.

En décembre dernier, la griffe présentait au Japon son premier défilé “Fall”. Baptisé Esprit Dior Tokyo 2015, il ouvrait le premier chapitre de nouvelles histoires à venir : « chaque année en décembre, nous présenterons la collection Esprit Dior dans une ville différente », annonçait ainsi Sidney Toledano, le P.-d.g. de Christian Dior Couture. Dévoilée au cœur d’une architecture moderniste nimbée de neige artificielle, la collection se distinguait par ses silhouettes futuristes et sophistiquées, soufflées à Raf Simons par la liberté de ton et d’allure des Tokyoïtes. Au bras des mannequins, le Diorama scintillait littéralement : ses reflets cuivrés et pailletés répondaient aux sous-pulls ornés de sequins de la collection. Car c’est en effet de la sorte qu’il a été pensé : en harmonie avec le vestiaire des femmes en Dior.
Alors, qu’il arbore des teintes neutres ou pop, des peaux scintillantes ou unies, qu’il se porte à l’épaule ou en bandoulière, le Diorama s’adapte à tous les styles ; il est une garde-robe en soi. Aujourd’hui star de la collection de prêt-à-porter printemps-été 2015, le Diorama promet d’être aussi la nouvelle étoile de la maison, lui qui avec ses détails couture et son aura profondément actuelle, est pressenti pour devenir un classique intemporel.

P

Dior

30 Avenue Montaigne, 75008, Paris Tel : 01 40 73 73 73 dior.com
Voir l’itinéraire
Par Solenn Cosotti - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale