Mode masculine

Le branché graphiste Fashion créatif

Proche en look du hipster arty, le branché graphiste (souvent freelance, il gribouille des logos, illustre des bouquins, peaufine des sites et court après le taff) est plus affirmé dans son style, plus gay souvent, plus fun aussi : il ose des couleurs bizarres (le pantalon beige moutarde a été popularisé par lui ; beurk). En quête permanente de la boutique où il peut dénicher une chemise, un accessoire, un parfum pas connu (chez Liquides), une montre avec bracelet en tissu rayé, ce young adult revendique d’osciller entre sport et style, décontraction et sophistication. Son terrain de chasse ? Un périmètre assez vaste qu’il arpente volontiers le samedi, à pied, préférant les soirs de la semaine prendre un verre (enfin deux, puis trois et plus) à la Perle ou au Progrès rue de Bretagne, déguster les bento bio de Nanashi ou s’attabler aux diverses terrasses des restos autour du marché des Enfants-Rouges. Ses lieux et marques de prédilection ? Merci, bien sûr. Mais aussi Ami (photo ci-dessus) (dont il aime le dosage malin de pièces mettables par tous, mais capables d’apporter une gaieté différente à la ville grâce à des imprimés imposants ou de subtils détails fashion), Melinda Gloss (un style jeune tout en subtilité et émotion), A.P.C. bien sûr (une valeur sûre) (photo ci-dessous). Sportif en puissance, en salle comme en extérieur (il “runne” et “marathone”), il surveille ses dessous en les achetant au Slip Français (photo en bas à droite), va chez Ron Dorff choisir des tee-shirts à texte de qualité, craque pour les polos stylés à cœur de la boutique Comme des Garçons Pocket.

Un sourire le gagne : même s’il galère trop à son goût dans son job, le graphiste trendy est content et sûr d’être dans le quartier où il faut habiter. Les ex-Bains-Douches n’ont-ils pas rouvert, entièrement repensés et baptisés sobrement Les Bains, avec boutique à la clef, preuve que le périmètre est décidément up to date ?

ceinture-apc-branche-mode-homme-paris

bleu-de-cahuffe-sac-paris
le-slip-francais-saint-james-pull-matelot-paris
Par Thierry Billard et Fabrice Léonard - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Aucun commentaire

Ajouter votre commentaire

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale