Mode masculine

Mode masculine 2018, il va y avoir du sport

La mode homme est en grande forme. Jamais le sport n’aura autant influencé les collections masculines que cette saison. Une allure dynamique et luxueuse à adopter à la ville comme en villégiature.

Running, skateboard, fitness, surf, cyclisme, voile, basket-ball, randonnée… Toutes les disciplines sportives ont inspiré créateurs et grandes maisons de luxe, de Lanvin à Louis Vuitton en passant par Balenciaga, Prada, Emporio Armani ou encore Valentino. Mais quelle en est la raison ? Antidote à la mode bourgeoise élevant la normalité au rang de luxe, les créateurs n’ont plus qu’une obsession : la rue… pour mieux la séduire et attirer ainsi une nouvelle clientèle dans ses boutiques. Et comme la rue est massivement sous perfusion sportswear, cela se retrouve évidemment dans les lignes mode et accessoires proposées dans les boutiques de l’avenue Montaigne ou du Faubourg Saint-Honoré. Une influence qui élève donc ce sportswear urbain aux cimes du luxe, qui assume également le branding offensif en tatouant le logo à tout va, dans le sillage du label skateboard et streetwear Supreme. Cette marque américaine fut d’ailleurs approchée l’année dernière par Louis Vuitton pour une collaboration exclusive portant sur des vêtements et une ligne de maroquinerie.

Pour le printemps-été 2018, créateurs, designers et maisons de luxe ne se contentent pas de recopier les coupes et les détails du sportswear. Ils le réinterprètent au quotidien à grand renfort de matières précieuses (cachemire, satin, soie, cuir…) mâtinées de finitions techniques comme les boutons-pressions, les bords élastiqués, les bandes de couleurs sur les côtés des jambes de pantalons, les scratchs et les cordons de resserrage. Grande nouveauté de la saison, le vestiaire sera oversized ou rien. Parkas, tee-shirts et surtout pantalons se portent larges, très larges même comme chez Dior Homme. Au catalogue des nouveautés, les uniformes alpins sont une des obsessions de la saison estivale. Préparez-vous à gravir des sommets l’été prochain. Et pour atteindre les cimes du style, les créateurs ont infusé une haute dose de technicité au vestiaire avec des pièces multicolores comme chez Lanvin et Balenciaga. Les plus audacieux des dandys seront sans doute séduits par la tocade mode de l’été : le collant de sport. Le caleçon de cyclisme en lycra ou sa version surf en néoprène se portera dans la vraie vie l’été prochain. Un exercice de style composé avec brio chez Louis Vuitton.

Le logo revient en force

Autre signe de cette “sportswearmania”, le logo. Ce dernier qui a ponctué les années 1990 et 2000, avant d’être rayé de la carte par les services marketing le considérant trop ostentatoire, les maisons, Dolce & Gabbana, Balenciaga, Fendi et Louis Vuitton en tête, en assument aujourd’hui pleinement le branding offensif. La raison ? L’influence d’Alessandro Michele, le directeur artistique de Gucci qui l’a remis au goût du jour dans les collections de la griffe florentine, mais aussi l’influence de la marque Supreme – encore elle – avec son mythique tee-shirt blanc barré de son logo box rouge collector qui s’arrache aux quatre coins de la planète.

Sans oublier l’engouement colossal des Millenials pour les marques qui a transformé la manière de consommer la mode. Au-delà de leurs logos, certaines griffes n’hésitent pas à “chahuter” avec style leur motif fétiche. La plus belle collaboration de cette saison, on la doit à Christopher Bailey, le directeur artistique Burberry qui vient tout juste de quitter cette maison en mars, allié au designer russe Gosha Rubchinskiy. Ce dernier a recyclé le tartan historique de l’institution britannique et lui a insufflé une dose de cool.

analyse mode masculine 2018 paris

mode masculine Lanvin 2018

Côté accessoires, quoi de neuf ?

Casquettes de base-ball façonnées en agneau et sacs à dos en cuir et détails techniques sont devenus en très peu de saisons les nouveaux basiques du dressing masculin. Mais il faut regarder du côté du sac dit banane. On le croyait définitivement enterré à la fin des années 90 ou réservé au tourisme de masse. Le sac banane revient, et il est très énervé, puisque Lanvin, Prada ou Louis Vuitton l’ont fait défiler en accessoire phare. Dans cette famille de pièces accessoires, mais tellement indispensables, la star incontestée des podiums, c’est la basket. Si depuis le raz-de-marée du modèle blanc Stan Smith d’Adidas, chausseurs et maisons de luxe ont tous livré leurs visions des baskets en cuir immaculé, elles commencent à laisser place à une nouvelle espèce de sneakers. Ce sont d’imposantes paires de running à empiècements multicolores en cuir et mesh posés sur une triple épaisseur de semelles. C’est Balenciaga qui a lancé cette nouvelle tendance avec son modèle Triple S. D’autres plus discrètes, mais tout aussi reconnaissables avec leur look futuriste venu d’une autre planète et leur mix de matières high-tech façon science-fiction, vont sûrement être aux pieds du plus grand nombre dans quelque temps.

Si le luxe et les créateurs s’inspirent du sport, l’inverse est aussi vrai. En pleine ère du culte du corps sain, plus personne ne pratique son activité sportive favorite dans de vieux vêtements comme par le passé. Désormais, les pratiquants souhaitent des tenues ultra-lookées, taillées dans des matières et des textiles anti-transpirants. Les géants du sport – de Reebok à Nike en passant par Adidas – font évoluer leurs collections en s’inspirant des grandes tendances repérées sur les podiums et en imaginant des lignes en collaboration avec des créateurs comme Yohji Yamamoto, Stella McCartney, Raf Simons ou Riccardo Tisci, l’ancien charismatique directeur artistique de Givenchy désormais chez Burberry. Et voilà comment la boucle du style est bouclée, et la mode masculine 2018 est décryptée.

Mode homme defile Prada 2018

mode masculine Louis Vuitton 2018

Par Fabrice Léonard. - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Aucun commentaire

Ajouter votre commentaire

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale