Beauté

Rouges à lèvres Hermès La couleur de La Beauté

Hermès lance La Beauté, une ligne de maquillage et lève le voile sur des rouges à lèvres aux teintes intenses d’un luxe inouï. Alerte rouge assurée !

Un bruit courrait déjà depuis de longs mois et affolait le monde du luxe : Hermès devrait embrasser l’univers de la beauté. La griffe lancerait-elle du soin ou du maquillage ? Les deux en même temps ? Le sellier vient de répondre à ces nombreuses questions en dévoilant une ligne de maquillage composée de rouges à lèvres et de quelques accessoires. La Beauté est un nouveau métier qui vient enrichir les quinze autres de la maison. Et comme Hermès est une marque où le temps a valeur d’or, elle aura réfléchi cinq années pour imaginer ces nouveaux objets du quotidien.

« La maison souhaite révéler la beauté d’une femme plutôt que de la décorer », explique Pierre-Alexis Dumas, directeur artistique d’Hermès. « Nous voulions un produit durable, féminin et contemporain », résume-t-il. Pour que ce projet beauté soit mené à bien, Hermès a convié les talents créatifs de la maison. Bali Barret, directrice artistique de l’univers féminin d’Hermès, et Jérôme Touron, directeur de création de la Beauté Hermès, ont travaillé sur les couleurs et les textures. « Nous avons plus de 75 000 tons répertoriés pour colorer nos carrés de soie, cela donne le vertige ! », raconte Bali Barret. « C’est dans ce trésor que nous avons puisé l’inspiration. » La collection de rouges à lèvres, elle, est composée de vingt-quatre teintes. Le Rouge Hermès, né en 1925, y côtoie le Rouge Casaque, inspiré du cuir, le Rose Inouï ou le Beige Naturel.

La Beauté Hermès – FR-46

Sans oublier le Rose Dakar, le Orange Boîte ou le Rouge Bleu… Les textures, elles, sont aussi fines que fondantes, confortables et sensuelles, déposent un film léger et couvrant sur les lèvres, sans effet de matière. À l’image du cuir aux différentes finitions, le rouge à lèvres est proposé en deux finis, l’un satiné, l’autre mat, inspirés par l’analogie tactile et visuelle du cuir Doblis, à l’aspect doux et au toucher poudré, et du cuir box, lisse et lumineux. Répondant à l’exigence absolue de tenue, les pigments micronises, en très haute concentration, de la formule mate libèrent leur empreinte en une simple application, tandis que la formule satinée livre une couleur vivante, tout en luminosité. Comble du raffinement, Christine Nagel, le nez d’Hermès, a créé une odeur signature à la fois naturelle, subtilement végétale, bienfaisante. Pour Rouge Hermès, un rêve de notes de santal, d’arnica et d’angélique. C’est enfin Pierre Hardy, chausseur et directeur de la création de la chaussure, bijouterie et haute bijouterie Hermès, qui a imaginé le tube. Il est cylindrique et façonné en métal laqué, associant l’or brossé, le noir ou le blanc avec de l’orange, du vert ou encore du bleu. Avec le célèbre H or, cet ex-libris gravé sur le capot du tube, créé en 1923 par Émile Hermès. Chaque tube, rechargeable, est composé de douze pièces assemblées à la main avec une fermeture aimantée, détail plus que luxueux ! Et bien sûr proposé à la vente dans la célèbre boîte orange en carton recyclé. Des objets complémentaires viennent enrichir ce rituel dédié à la beauté des lèvres. D’abord un baume hydratant et lissant et un brillant Poppy pour donner différences nuances aux rouges. Puis, un crayon universel, un pinceau en bois laqué et des étuis de cuir dont l’un cache un petit miroir de sac amovible. Chic et simple, tout Hermès en somme !

Le nez d’Hermès, Christine Nagel, a créé une odeur signature pour les rouges à lèvres.

Par Fabrice Léonard. Crédits photos : Maud Remy-Lonvis - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Aucun commentaire

Ajouter votre commentaire

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale