Joaillerie

Tiffany & Co, Une adresse exclusive

Tiffany & Co. inaugure une nouvelle boutique au Bon Marché Rive Gauche. Éclectiques et raffinées, féeriques et contemporaines, les créations du joaillier new-yorkais
ont de quoi faire briller de mille éclats le célèbre grand magasin parisien

La Love story entre Paris et Tiffany & Co. n’est pas prête de s’éteindre. En effet, le joaillier américain, qui depuis sa fondation en 1837 est synonyme d’élégance, de design visionnaire, d’artisanat d’art et d’excellence créative, dévoile une nouvelle boutique au Bon Marché Rive Gauche. Situé au rez-de-chaussée du mythique magasin, cet écrin est pensé tout en courbes et rondeurs. Murs curvilignes, vitrines rondes ou demi-lune, tapis aux dessins elliptiques et œuvres circulaires rythment les panneaux aux enduits nacrés, soulignant l’univers créatif et enchanteur de Tiffany & Co. Les nuages irisés flottant sur les murs appellent à la rêverie. Comme une odyssée précieuse, ils adressent un clin d’œil discret à la verticalité majestueuse des gratte-ciel qui percent l’azur new-yorkais. Le jeu entre le métal or brossé du mobilier, les beiges texturés, les roses poudrés du canapé et fauteuils du petit salon intimiste, le tout mâtiné du célèbre bleu Tiffany, contribue à créer une atmosphère à la fois chic, apaisante et chaleureuse. La magie opère encore avec une éblouissante sculpture de diamant en verre gravé. Placée au centre du magasin, cette œuvre, réalisée par l’architecte Hugh Dutton, hypnotise le regard. Ses facettes évoquent la taille emblématique des diamants ronds de Tiffany & Co.

Tiffany & Co - Bon Marché Rive Gauche

24, rue de Sèvres, 7e www.tiffany.fr/
Voir l’itinéraire

Ce lieu invite à une flânerie scintillante peuplée de bijoux reconnus pour leurs designs exceptionnels et leur esprit d’innovation. Toutes les collections emblématiques de la marque sont au premier plan de la nouvelle boutique. Ici Tiffany T1 qui se distingue par l’élégance de son motif en T, code majeur de la maison. Ce motif se prête à toutes les formes, se voit imaginé en version mini ou oversize, façonné dans différents ors, piqué de diamants… Là, Tiffany City HardWear inspiré d’un bracelet unisexe de 1971. Cette famille a été repensée à partir de maillons mobiles à l’esprit industriel et intègre boucles d’oreilles, bagues, colliers et pendentifs qui peuvent aussi bien se porter avec une veste en cuir qu’une robe couture. Ou encore la manchette Bone dessinée par Elsa Peretti. Dévoilé dans les années 70, ce bijou aux courbes sensuelles exalte les sens par son allure primitive tandis que ses contours lisses épousent le poignet, faisant corps avec le corps. Sans oublier le diamant, gemme de prédilection du joaillier. Charles Tiffany, qui acquit le surnom de Roi du diamant décerné par le très sérieux magazine New York Times, a été le premier joaillier à faire de la bague en diamants un symbole d’amour. Il créa en 1886 le Tiffany Setting. Une délicate monture à six griffes conçue pour laisser flotter le diamant par le dessus, permettant ainsi une réflexion de la lumière maximale et une mise en avant de sa brillance. Cet anneau ultra-précieux est désormais le symbole des plus belles histoires d’amour depuis plus de 130 ans. Dernier trésor – mais non des moindres – qui anime la boutique : la broche Bird on the Rock. Artiste français parmi les plus talentueux du XXe siècle, Jean Schlumberger est réputé pour ses créations fantastiques magnifiant les merveilles de la nature. Il occupe une place à part dans l’univers de la joaillerie et plus particulièrement de Tiffany & Co. pour qui il dessine des bijoux devenus légendaires comme les bracelets complexes en émail paillonné, les bagues Sixteen Stone et la broche Bird on the Rock. Depuis son introduction en 1956, ce clip unique compte parmi ses créations les plus mythiques et a été décliné dans des versions Bird on a Rock avec des pierres de couleur différentes. Ce nouvel espace au Bon Marché célèbre les liens étroits tissés au fil des décennies entres le joaillier américain et la capitale française.

Yellow Diamonds
Par Fabrice Léonard - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale