Joaillerie

Dior et l’Avenue Montaigne Une histoire précieuse

Le mois dernier durant la semaine de la mode parisienne, Dior dévoilait sa toute nouvelle boutique dédiée à son univers joaillier et horloger. Un écrin lumineux signé Peter Marino, situé à une adresse hautement symbolique : le 34 avenue Montaigne, juste en face de l’adresse emblématique où Christian Dior fondait sa marque il y a soixante-dix ans exactement.

C’est au numéro 30 de l’avenue Montaigne que tout a commencé : c’est là, au cœur d’une des plus célèbres artères de la mode parisienne que Christian Dior créait, le 8 octobre 1946, la maison qui porte encore son nom ; là aussi qu’il présentait, le 12 février 1947, sa toute première collection couture, pensée pour rendre « les femmes non seulement plus belles mais plus heureuses ». Son New-Look joyeux et affranchi entrait instantanément dans la légende.

Soixante-dix ans plus tard, c’est au numéro 34 de l’avenue Montaigne que l’histoire Dior se poursuit : le mois dernier, la marque y inaugurait sa toute nouvelle boutique de joaillerie-horlogerie, quinze ans après celle de la place Vendôme. Imaginé par l’architecte star Peter Marino, auteur de la quasi-totalité des boutiques de la Maison, l’écrin de 82 mètres carrés exprime tout l’esprit Dior : les teintes gris perle et rose tendre si chères à Monsieur Dior ; les lignes droites et architecturées faisant écho à la passion du couturier fondateur qui se rêvait architecte ; une atmosphère chaleureuse et feutrée qui régnait déjà dans les salons historiques de la marque… Lumineuse et raffinée, dotée d’un salon VIP composé d’un bureau de vente, d’un sofa et d’une table basse, la boutique marie avec brio les joyaux de Victoire de Castellane, directrice artistique de Dior joaillerie et les œuvres d’art de Damien Hirst, de Dana Buckley ou encore de Jim Lee.

P

Dior Joaillerie et Horlogerie Montaigne

34 Avenue Montaigne, 75008, Paris Tel : 01 40 73 73 73 www.dior.com
Voir l’itinéraire
P

Dior Joaillerie et Horlogerie Vendôme

8, place Vendôme, 75001, Paris Tel : 01 42 96 30 84 www.dior.com
Voir l’itinéraire
<>

Car il fallait bien un lieu tout en élégance et panache pour sublimer les créations horlogères et joaillières de la Maison. Un lieu à la fois moderne et intemporel, à l’image des bijoux imaginés depuis 1998 par Victoire de Castellane. Celle-ci a créé, pour célébrer l’ouverture de la boutique, une ligne de joyaux et de montres disponibles exclusivement au 34 avenue Montaigne. Cinq bijoux et deux garde-temps, liés par un fil conducteur riche en symboles : le vert, couleur de l’espoir et de la chance, faisant référence à la superstition légendaire de Christian Dior. Le vert anime de ses variations chromatiques chacune des nouvelles créations : il est profond et souverain sur les émeraudes qui illuminent les bagues Milieu du Siècle et Bar en Corolle ; il est gai et printanier sur les grenats tsavorites des boucles d’oreilles Milieu du Siècle ; il est d’eau sur le cadran de la montre D de Dior Édition Spéciale Montaigne, ornée de chrysoprase, et majestueux sur la Dior VIII Grand Bal Coquette sublimée de malachite…

haute-joaillerie-34-avenue-montaigne-dior-nouvelle-boutique-novembre-2016-paris-capitale

En 2016, le passé de la maison Dior continue donc de se conjuguer au présent alors que l’esprit et l’art de son fondateur demeurent une source d’inspiration illimitée pour Victoire de Castellane. Pour preuve, sa collection joaillière Archi Dior, dont sont issues les montres Éditions Spéciales Montaigne, rend hommage à la passion de Christian Dior pour l’architecture. Car s’il devint couturier, il n’en abandonna jamais pour autant ses amours premières, s’obligeant durant toute sa vie de créateur à « suivre des lois, des principes d’architecture. » Une vision créative unique que la directrice artistique de Dior Joaillerie a souhaité réinterpréter en parures inspirées : sous son imagination, le métal précieux se fait alors étoffe, les pierres deviennent sequins ; l’or se ceinture, se drape, se plisse, les bagues et les boucles d’oreilles évoquent le tournoiement d’une robe, le tombé d’un tissu. Les pièces de la collection Archi Dior sont autant de références aux silhouettes mythiques de la marque : rendant hommage au tailleur Bar de 1947, la bague Bar en Corolle en reprend sa silhouette légendaire à la taille marquée et aux basques généreuses ; rappelant la géométrie des tissus de la collection automne-hiver 1949-1950, la ligne Milieu du Siècle dévoile des boucles d’oreilles, bagues et colliers tout en courbes d’or et de pierres précieuses… Comme les deux boutiques qui se font désormais face aux numéros 30 et 34 de l’avenue Montaigne, la couture et la joaillerie chez Dior se répondent et s’enrichissent, tissant ensemble des liens indéfectibles, aussi solides que le diamant.

haute-joaillerie-portee-34-avenue-montaigne-dior-nouvelle-boutique-novembre-2016-paris-capitale
Par Solenn Cosotti. Photos : Raphael Dautigny et Patrick Demarchelier - Publié le

Vous aimerez sûrement les articles suivants…

Rejoignez-nous sur Instagram Suivre @ParisCapitale